Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

30 mars 2022

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Audrey McManiman repousse ses limites et surpasse ses objectifs

Retour sur une saison de rêve

Audrey McManiman

©(Photo gracieuseté)

Audrey McManiman s’est classée en cinquième position au cumulatif.

C’est une saison mémorable et remplie d’émotions qui se termine pour l’athlète de Saint-Ambroise-de-Kildare Audrey McManiman. Après avoir récolté une 11e place aux Jeux olympiques en snowboard cross, obtenu son premier podium à la Coupe du monde d’Autriche et une quatrième position à celle de Suisse, Audrey a terminé la saison au cinquième rang du classement général. 

«Ça n’avait même jamais fait partie de mes plans de finir en cinquième position au cumulatif, c’est exceptionnel! J’ai dépassé mes attentes et je suis juste vraiment excitée pour la suite», a commenté la Lanaudoise en entrevue avec L’Action alors qu’elle était de retour au Québec depuis quelques jours seulement.  

La planchiste raconte qu’après les Jeux olympiques, en février dernier, elle a connu une légère baisse de motivation et qu’elle a eu du mal à retrouver sa vigueur après les émotions fortes qu’elle avait vécues. 

« Je voyais que tous les autres athlètes avaient cette même baisse d’énergie, mais je me disais que je devais faire preuve de courage et de volonté pour finir ma saison en force! D’autant plus que je n’avais pas tout à fait atteint les objectifs de performance que je m’étais fixés en début de saison.» 

Puis, une semaine avant de partir pour la Coupe du monde d’Autriche, qui se tenait le 12 mars, Audrey s’est fait une entorse à la cheville en s’entraînant au gym. Malgré tout, avec le soutien de son physiothérapeute, des efforts continus, beaucoup d’anti-inflammatoires et de « taping » à la cheville, elle a réussi à compétitionner et elle a obtenu son meilleur résultat en terminant troisième.  

«La journée avait mal commencé, je manquais un peu de motivation et je pensais beaucoup à l’école, mais j’ai tout de même réussi à me reconcentrer. La clé c’est vraiment de prendre une descente à la fois! »  

C’est lors des demi-finales que tout s’est joué. «J’étais stressée, je savais que j’étais capable de passer en grande finale, mais en même temps je devais garder mon calme et contrôler ma descente. J’ai failli tomber plusieurs fois, mais les autres filles n’ont pas réussi à me dépasser. Quand j’ai réalisé que j’accédais à la finale c’était juste wow! À partir de là, je me disais que peu importe ce qui allait arriver, je serais heureuse! » 

Malgré un mauvais départ lors de cette ultime finale, Audrey a réussi à revenir de l’arrière et a monté sur son premier podium.  

La fin de semaine suivante, l’athlète était en Suisse pour la dernière Coupe du monde de la saison. La température n’était pas adéquate et la chaleur rendait la neige très molle, « il fallait faire attention dans les virages». 

Malgré cette chaleur et l’altitude de plus de 2000 mètres, Audrey a facilement eu le dessus sur ses trois rivales lors des quarts de finale. Elle a ensuite réussi à terminer première de sa vague lors des demi-finales. « J’étais vraiment crinquée, j’avais la vitesse, le technicien avait fait un bon travail avec la cire de ma planche et ma cheville se portait bien! » 

Lors de la finale, elle a manqué le premier saut, mais s’est relevée et a terminé la course quatrième. «Il fallait faire un geste d’absorption à grande vitesse et ce n’est pas ma force! À 80 km/h avec trois autres filles autour, il fallait beaucoup de synchronisme et j’ai manqué mon coup! Je suis quand même contente, mais c’est sûr que j’aurais aimé terminer la saison sur une note plus positive qu’avec ma plus grosse chute de l’année! »  

Audrey McManiman

©(Photo gracieuseté)

Audrey McManiman a terminé troisième lors de la Coupe du monde d'Autriche.

Retour sur son expérience à Pékin 

Bien sûr, un des moments marquants de sa saison a été sa participation aux Jeux olympiques. Une expérience qu’elle qualifie d’incroyable, et ce, malgré la pandémie et les restrictions. « Quand je suis arrivée pour la première fois dans le village olympique, ça m’a vraiment frappée! C’est là que j’ai complètement pris conscience d’où j’étais! » 

Elle avait le choix de se rendre jusqu’à son logement en voiture, mais a plutôt décidé de s’y rendre à pied afin de profiter de la Plaza olympique avec tous les drapeaux et les anneaux géants. « Quand nous sommes arrivés à nos chambres, c’était comme Noël, il y avait tous nos vêtements de Team Canada et plein de cadeaux! » 

La première journée d’entraînement ne s’est pas déroulée comme Audrey l’aurait souhaité, « après ma première descente le stress m’a pris d’un coup et c’était dur de gérer mes émotions ». Elle a toutefois réussi à retrouver son focus pour la journée des courses.  

Son objectif était seulement de profiter au maximum de son expérience et d’enfin vivre son plus grand rêve! Parmi ses plus beaux souvenirs, elle garde en tête le fait d’avoir pu assister à la victoire de ses coéquipiers. «J’étais tellement fière d’eux et contente qu’on puisse partager ces grands moments.»  

Audrey a ajouté qu’avec trois médailles, l’équipe canadienne n’aurait pas pu demander mieux, « nous avions besoin de ce succès, la dernière médaille olympique de snowboard cross remontait en 2014! » 

Le retour au Québec a été très long. L’athlète a calculé un total de 53 heures entre la maison du Canada à Pékin et son domicile au Québec. Puis, dès le lendemain, elle était sur les bancs de l’université Laval pour son cours en kinésiologie. 

La saison maintenant terminée, les priorités d’Audrey sont d’ailleurs de finir son cours, de se reposer et de passer du temps avec ses proches. Elle continue de prendre une saison à la fois, mais a déjà hâte pour la suite des choses. De plus, grâce à ses performances de fin de saison, son financement augmentera. Ses dépenses, qui sont actuellement assumées à 50% par l’équipe nationale, seront entièrement payées l’an prochain, « ça enlèvera un gros stress! » 

Redonner à la région 

Depuis sa participation aux Jeux olympiques, Audrey McManiman a reçu une dose d’amour immense et inattendue de la part des Lanaudois. «Je ne m’attendais pas à recevoir autant de soutien, j’étais vraiment émue et reconnaissante! J’ai lu tous les messages et j’ai répondu à tout le monde! » Cette vague de support l’a encore plus motivée à redonner aux gens de sa région. « J’aimerais beaucoup aller présenter des conférences dans les écoles d’ici la fin de l’année scolaire! Si je peux inspirer quelques jeunes à pousser vers leur passion, ça aurait tellement plus de signification pour moi que n’importe quel rang ou classement, ce serait la plus grande victoire! » 

Audrey McManiman

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média