Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

23 février 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Trois millions de Québécois auraient eu la Covid au cours des derniers mois

État de la situation

Dr Luc Boileau

©Photo Capture d'écran - L'Action

Dr Luc Boileau.

Le directeur national de la Santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, a fait un bilan de la situation de la Covid-19 au Québec en point de presse le 23 février. « La situation continue de s’améliorer, mais elle n’est pas réglée. On a des signes que la contamination se poursuit, mais les indicateurs vont dans le bon sens. »

Dr Boileau a souligné que les hospitalisations et les décès diminuent, tout comme les cas au sein des travailleurs de la santé et dans les écoles.

« Toutefois, on a le même nombre d’hospitalisations que nous avions au pic de la deuxième vague. Il faut rester vigilant et prudent. »

Il semble que la vague d’Omicron a été plus forte qu’anticipé. En effet, Dr Boileau a déclaré que c’est probablement près de trois millions de Québécois qui ont été atteints par le virus au cours des derniers mois. Environ 35 % des enfants auraient été en contact avec la Covid-19 au cours des dernières semaines

« Aujourd’hui, on souhaite se concentrer sur la question des enfants du primaire et du secondaire où on observe une baisse de cas. »

À compter du 7 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les élèves en classe au primaire et au secondaire.

« On s’est permis de proposer ça car l’évolution de la cinquième vague va dans le bon sens. C’est évident qu’il y a toujours des cas, mais la situation nous permet d’aller plus loin concernant le port du masque chez les enfants. C’est un risque qui est calculé, mais les bénéfices seront grands au niveau de la socialisation et des apprentissages. »

Le personnel des écoles devra toutefois continuer de porter le masque.

Dr Boileau a conclu que selon les projections, les hospitalisations continueront de diminuer au cours des prochaines semaines, mais que la vague n’est pas terminée. « Il faut y aller prudemment. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média