Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

30 octobre 2021

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Une grande murale pour valoriser la culture atikamekw au centre-ville de Joliette

Reproduction d’une œuvre de Marie-Claude Néquado

Murale Awinkirano

©Photo gracieuseté - L'Action

La murale que les passants pourront voir au centre-ville de Joliette.

Les passants qui se rendront au centre-ville de Joliette remarqueront une nouvelle murale extérieure fièrement installée sur la Place de la Fresque (place de l’ancien cinéma).

Cette grande murale extérieure est une reproduction de l’oeuvre Awin kirano ! de l’artiste multidisciplinaire Marie-Claude Néquado.

L’artiste atikamekw-nehirowisiw originaire de Manawan propose dans ce corpus un regard sur la transmission intergénérationnelle ainsi qu’une exploration de l’identité culturelle, de l’histoire familiale et de l’éducation autochtone.

Elle nous ouvre une fenêtre sur les réalités des Atikamekw aujourd’hui. Marie-Claude Néquado a reçu dernièrement le prix Artiste autochtone des Grands Prix Desjardins de la culture, édition 2021.

Ce projet de valorisation de la culture atikamekw a été mis sur pied par Manon Bédard, enseignante au Collège Ahuntsic et résidente de Joliette, afin de lutter contre le racisme et créer des rapprochements entre les Atikamekw de Manawan et les citoyens de Joliette. L’artiste a été motivée par une profonde indignation à la suite de la mort tragique de Joyce Echaquan au CHDL en septembre 2020.

Le projet Awin kirano-qui sommes-nous ! comporte également un volet éducatif visant à rendre concret le concept d’identité culturelle auprès des jeunes des deux communautés. Un projet de couverture de roman graphique autobiographique a été proposé aux élèves de 2e année du programme de graphisme du Collège Ahuntsic ainsi qu’aux élèves d’arts plastiques sec. IV de l’école Otapi de Manawan. Les œuvres des élèves seront mises en commun pour en faire une exposition itinérante et créer d’autres occasions de découvertes et d’échanges entre eux.

Ce projet s’est construit et s’est réalisé grâce au soutien financier de personnes et d’organisations engagées activement dans une démarche de réparation des relations avec les Premiers Peuples.

L’instigatrice du projet remercie aussi Julie Gauthier, enseignante en anthropologie, responsable du projet Rencontres autochtones, Gilbert Niquay, facilitateur à l’Espace autochtone du Collège Ahuntsic, ainsi qu’Andrée Saint-Georges, directrice générale de Culture Lanaudière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média