Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

28 septembre 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Une troisième dose sera administrée dans les CHSLD et les résidences pour aînés

Vaccination

Christian Dubé

©Photo -archives

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Lors d’un point de presse le 28 septembre, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé qu’une troisième dose de vaccin sera administrée aux personnes qui résident dans les CHSLD, les résidences privées pour aînés et les ressources intermédiaires et de type familial.

« On recommence à voir des éclosions dans les milieux de vie (CHSLD, résidences privées pour aînés, ressources intermédiaires). Malgré un excellent taux de vaccination, au cours du dernier mois, on est passé d’une dizaine de cas actifs à 140 dans ces milieux. Ce n’est rien de dramatique, mais si on veut éviter d’échapper la situation, il faut poser un geste. »

Sur recommandation de la Santé publique, le ministre a annoncé qu’une troisième dose serait administrée aux résidents des milieux de vie pour aînés.

« C’est important d’agir, ce sont des gens plus vulnérables. On veut leur donner la meilleure immunité possible, et ce, le plus rapidement possible. »

La recommandation de la Santé publique est d’avoir un intervalle de six mois entre la deuxième et la troisième dose. La catégorie de gens concernés avait été vaccinée en mars-avril. Ainsi, la troisième dose pourra être administrée à la fin du mois d’octobre, en même temps que la vaccination pour l’influenza.

Pour le moment, aucune recommandation spécifique n’a été émise de la part de la Santé publique pour les personnes plus âgées qui ne demeurent pas dans ces résidences.

Le point sur la situation épidémiologique

Malgré un certain plateau au niveau du nombre de cas, Christian Dubé mentionne qu’il faut demeurer prudent.

« On a vu dans les derniers jours que nous avons atteint un certain plateau et nos experts en santé prévoient une stabilisation au niveau des hospitalisations, ce sont de bonnes nouvelles. Toutefois, on voit une hausse des cas dans certaines régions (Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale) et chez les 11 ans et moins. »

Le ministre de la Santé a rappelé que lors de la deuxième vague, une hausse importante avait suivi le plateau de nouveaux cas. « La situation est différente, il y a la vaccination oui, mais il y a aussi le variant. De plus, la saison froide amènera une hausse des contacts intérieurs qui ont des impacts différents. La pression sur le réseau hospitalier demeure importante. »

M. Dubé a souligné que les gens qui sont hospitalisés sont essentiellement ceux qui ne sont pas vaccinés, que ces derniers ont 30 fois plus de risques d’être hospitalisés que ceux qui ont obtenu leurs deux doses de vaccin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média