Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

21 juin 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une résolution adoptée pour une meilleure solidarité avec les communautés autochtones

Saint-Félix-de-Valois

Saint-Félix-de-Valois

©(Photo gracieuseté) - L'Action

Pour dénoncer les mauvais traitements infligés aux communautés autochtones selon des témoignages du passé et du présent, Saint-Félix-de-Valois a signé une résolution le 14 juin.

Suivant l’appel de Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), et suite à la découverte des restes de 215 enfants sur le site d’un ancien pensionnat autochtone à Kamloops en Colombie-Britannique; le conseil municipal de Saint-Félix-de-Valois a adopté une résolution afin d’exprimer sa solidarité avec les communautés autochtones et de soutenir l’annonce du gouvernement du Québec de faire la lumière sur d’éventuels cas semblables au Québec lors de la séance ordinaire du 14 juin 2021. 

« Notre proximité avec la communauté Atikamekw de Manawan et les incidents des dernières années dans le réseau de la santé, notamment le décès de Joyce Echaquan, rend cette découverte encore plus difficile à encaisser, souligne Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois. Nous tenions à transmettre notre solidarité et à renouveler notre volonté de favoriser des relations harmonieuses entre les communautés et l’épanouissement de tous les citoyens. »  

En effet, la découverte des restes de 215 enfants sur le site d’un ancien pensionnat autochtone à Kamloops en Colombie-Britannique, ainsi que tous les autres découverts depuis, ravive le souvenir des mauvais traitements infligés aux autochtones dans les pensionnats partout au Canada, des traitements décrits par de nombreux rapports de commissions d’enquête. La Ville souligne que « c’est le devoir de tous les gouvernements, quel que soit le niveau, d’œuvrer à l’amélioration des relations et au bien-être de toutes les communautés. » Elle ajoute également l’importance de « faire la lumière sur [l’]histoire [du Canada], d’assumer le devoir de mémoire et d’honorer les victimes.»

Qu’est-ce qui vous a aidé à survivre à l’école à la maison?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média