Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

13 juin 2020

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

« C’est le temps de prendre soin des cégeps! »

Syndicat des enseignants CSN du Cégep à Joliette

Négociations profs

©(Photo gracieuseté)

Les enseignants ont signifié leurs insatisfactions.

En plein débat sur les perspectives de relance économique, les enseignants du cégep à Joliette souhaitent signifier au gouvernement leurs insatisfactions quant au déroulement de la négociation de leur convention collective. 

Ils veulent également profiter de l’occasion pour demander au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, des investissements pour répondre aux besoins de l’enseignement collégial dans le cadre de la négociation de leur convention collective échue depuis le 30 mars dernier. 

« Dès le début de la pandémie et en deux semaines, nous avons dû ajuster nos cours afin d’être en mesure d’offrir de l’enseignement en mode virtuel. Les profs corrigent actuellement les dernières copies des travaux et des examens de fin de session », a expliqué le président du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette (FNEEQ-CSN), Guillaume Granger. 

Pour ce dernier, le contexte se prête actuellement à une négociation rapide et ciblée. « Pour donner suite à la priorisation récente de nos demandes par les 45 syndicats affiliés à la FNEEQ-CSN, notre comité de négociation national est prêt. Bien qu’au départ nous avions privilégié une suspension des négociations pour une période de 18 mois, nous croyons possible de terminer notre négociation avant la Fête nationale. » 

Il ajoute que cela prendra de la volonté du côté patronal et des ressources financières pour améliorer les conditions de travail de ses membres, entre autres celles des techniques de la santé et des enseignants en situation de précarité. «Les cégeps étaient sous-financés avant la crise, ils le sont encore aujourd’hui.» 

La présidente du Conseil central de Lanaudière – CSN, Patricia Rivest, a terminé en mentionnant que les cégeps sont toute une force dans la région. «Avec plus de 550 enseignants ainsi que près de 6 000 étudiants, ils font partie intégrante de notre économie. L’éducation doit être un élément important dans la relance de notre économie. Il est plus que temps d’investir dans le réseau collégial.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média