Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 mars 2020

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Une nouvelle entreprise écologique et novatrice se démarque

Une bourse de 25 000$ pour l’écoFERME Lanaudière SENC

écoFerme

©(Photo gracieuseté)

Stéphanie Rondeau et Andréanne Juteau ont été récompensées pour leur travail acharné et le projet innovant.

Stéphanie Rondeau et Andréanne Juteau sont parties de zéro pour réaliser leur projet de ferme paysanne basée sur des valeurs de partage et de respect de l’environnement. Propriétaires de l’écoFERME Lanaudière SENC, située à Saint-Ambroise-de-Kildare, elles ont été récompensées de l’une des trois bourses de 25 000$ qui ont été remises à des entreprises lanaudoises en développement.

 «Stéphanie en pleurait tant elle était heureuse quand elle l’a apprise, c’était drôle à voir», a déclaré son associée en entrevue avec L’Action. Pour les deux entrepreneures, cela représentait tout un honneur, «c’est une belle tape dans le dos, notre projet est comme notre bébé et cela nous prouve qu’il est aimé», a ajouté Stéphanie.   

Comme les deux jeunes femmes ne viennent pas de familles d’agriculteurs, l’installation a été plus difficile pour elles, «nous avons vraiment dû partir de zéro et ça n’a pas été facile, alors cette bourse nous a donné une certaine assurance comme quoi nous allions survivre à notre première année. Nous avons travaillé tellement fort, que nous sommes vraiment contentes d’avoir obtenu ce privilège. » 

C’est en juillet dernier qu’elles ont pris possession de leur nouvelle ferme et qu’elles ont commencé la vente au public de leurs produits. Elles offrent notamment cinq variétés d’œufs, dont des œufs de cailles, une grande gamme de légumes et du poulet.  

«Le point le plus important pour nous, c’est d’offrir des produits sans intrant chimique et sans antibiotique à des prix abordables pour les familles lanaudoises. Nous faisons des analyses de coût continuellement afin d’offrir le plus bas prix à notre communauté», a ajouté Andréanne qui a d’ailleurs réalisé son projet de maîtrise en lien avec le développement durable et la comptabilité.  

Les entrepreneures visent à être reconnues pour la qualité de leurs produits et leurs idées novatrices.     

écoFERME

©(Photo gracieuseté)

L’écoFERME Lanaudière SENC a ouvert ses portes au public le 1er juillet dernier.

Une rencontre qui a tout changé 

Andréanne, qui est enseignante au Cégep à Joliette et Stéphanie, qui étudiait en agriculture au même établissement, se sont rencontrées car leurs enfants fréquentaient la même garderie. «On a commencé à se connaître comme ça et nous avons réalisé que nous partagions une même passion pour l’agriculture à petite échelle et un même souci environnemental. De plus, nous étions très complémentaires puisqu’elle connaissait davantage l’agriculture et moi j’avais plus de compétences en gestion», a dit Andréanne.  

Elles ont réalisé qu’elles feraient une bonne équipe et ont décidé de s’associer en janvier 2018. Elles ont ensuite effectué toutes les étapes de démarrage d’entreprise en plus de tests de production et d’élevage, «c’était vraiment au cœur de nos décisions de la faire à petite échelle et de tester le marché avant.» En voyant qu’il y avait une bonne demande, elles ont décidé de se lancer en grand et de louer une ferme pour cinq ans.  

À travers les hauts, les bas et les décisions difficiles, elles ont réalisé qu’elles ne s’étaient pas trompées et qu’elles font d’excellentes associées qui arrivent toujours à s’entendre pour le développement de l’entreprise. Pour toutes les deux, il était aussi primordial d’inclure leurs enfants dans cette aventure et de leur inculquer des valeurs de travail et de partage. Elles souhaitent également intégrer les clients et c’est ce qui fait le charme de leur ferme.  

«Jusqu’à maintenant, les clients qui sont venus une première fois, nous ont tous adoptés. Ils disent que c’est comme un retour en enfance de voir les poules en liberté et de se promener à travers elles. Ils se sentent bien et voient que les poules sont heureuses. Ils aiment la ferme et l’ambiance qu’elle dégage. » 

écoFERME

©(Photo gracieuseté)

Pami les produits offerts se trouvent cinq variétés d’œufs.

Stimuler l’entrepreneuriat 

C’est grâce à la Table d’action en entrepreneuriat de Lanaudière, en collaboration avec le ministère de l’Économie de l’Innovation (MEI), que ces bourses de 25 000 $ ont été remises à des entrepreneurs de la région. Ces derniers peuvent aussi profiter d’un accompagnement d’un an, sans frais, par le service de mentorat du Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.  

Le gouvernement offre ces bourses d’honneur à des entrepreneurs de 18 à 35 ans qui mènent un projet de développement d’entreprise afin de stimuler l’entrepreneuriat au Québec. Les bourses visent aussi à reconnaître les atouts entrepreneuriaux, tels que l’audace, la détermination et l’esprit novateur.  

C’est près de 400 candidatures en provenance de toutes les régions du Québec qui ont été reçues et analysées pour cette édition. Les lauréats ont été choisis parmi les finalistes régionaux lors d’une présentation devant un jury composé de membres de la Table d’action en entrepreneuriat (TAE) de leur région.  

Les lauréats de Lanaudière sont la Clinique Podiatrique Angora (Terrebonne), Kaizen Arts Martiaux (L’Assomption) et l'écoFERME Lanaudière SENC (Saint-Ambroise-de-Kildare).  

écoFERME

©(Photo gracieuseté)

Comptez-vous faire du bénévolat pendant la crise du coronavirus?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média