Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

07 août 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Stéphane Le Beau vise un dixième titre mondial

Cyclisme

Stéphane Le Beau

©(Photo gracieuseté- Pascale Gervais)

Il adore le cyclisme sur route, mais se spécialise en cyclisme sur piste.

VÉLO. Stéphane Le Beau est un passionné de vélo et un athlète accompli. Après avoir remporté les championnats canadiens en cyclisme sur route, en juin dernier, le Rawdonnois a pour objectif de récolter un dixième titre de champion du monde dans la discipline dans laquelle il excelle le plus, le cyclisme sur piste. 

« J’adore la route, mais ma spécialité est vraiment la piste, car il y a une notion de vitesse qui est importante, il faut être un bon sprinteur. De plus, il faut toujours être aux aguets, car un coureur peut essayer de se séparer du peloton et de s’échapper à tout moment. Il y a vraiment un aspect technique et tactique», a expliqué l’athlète de 60 ans.   

Depuis 2007, Stéphane Le Beau a terminé en tête des Championnats du monde des maîtres sur piste à neuf reprises. Il a obtenu son dernier titre en 2013 à Manchester en Angleterre et depuis, il vise un dixième titre de champion du monde.  

Le 8 octobre 2014, Stéphane Le Beau était sur le point de réaliser cet exploit. Il allait gagner la course et s’apprêtait à doubler le peloton quand un autre coureur l’a accroché. Le Rawdonnois roulait à environ 50km/h et la chute a été importante. Il a eu une fracture du bassin, de la clavicule et du coude, du côté gauche. Pendant deux mois, il a été en fauteuil roulant et cela lui a pris un an avant de retrouver sa forme complète. 

En 2017, l’athlète était prêt pour retenter sa chance lors des championnats du monde, qui se déroulaient cette fois à Los Angeles. Encore une fois, la malchance a frappé et il s’est fracturé un doigt. « Je ne tombe presque jamais, mais ç’a tombé sur ces deux fois-là!» Pour lui, cela n’a absolument rien changé à la façon dont il perçoit son sport. « Beaucoup me demandent si je garde une peur, mais non. C’est un peu comme un joueur de hockey qui reçoit une bonne mise en échec et qui continue à jouer, ça fait partie du sport!»   

En octobre prochain, à Manchester, Stéphane Le Beau tentera donc pour la troisième fois d’obtenir son dixième titre mondial.  

Un parcours admirable 

Sa passion pour le vélo est née de façon plutôt inattendue lors d’un projet qu’il a réalisé impulsivement quand il avait 21 ans. « J’étais un peu inconscient! Avec ma blonde de l’époque, on ne savait pas quoi faire de notre été, alors nous avons décidé de traverser le Canada à vélo, je ne savais même pas que j’étais bon à ce moment-là!» En revenant de ce périple, il a voulu faire plus de vélo et a commencé les compétitions.   

Il a enchaîné les titres et les exploits et a pris une pause entre 25 et 40 ans afin de se consacrer à son travail et à sa famille. Puis, à son retour, il a gagné le titre de champion canadien sur route et cela a fait renaître en lui le désir de compétitionner. Il a aussi recommencé à faire du cyclisme sur piste.  

C’est à ce moment, en 2007, qu’il a gagné son premier championnat du monde chez les maîtres, coureurs de 30 ans et plus, en Australie. Une victoire qui restera gravée dans sa mémoire. « C’était dans la course aux points et le plus fort était vraiment meilleur que moi, alors j’ai dû utiliser de tactique. Je savais que si je doublais le peloton, ça me donnerait beaucoup de points. J’ai donné l’effort au bon moment et j’ai gagné!»   

En plus d’avoir travaillé pendant 25 ans dans l’industrie du vélo, dont 15 ans comme concepteur, Stéphane Le Beau a fait ses études en physiologie de l’exercice. Il transmet ses connaissances en entraînant des athlètes de différents niveaux avec des outils très modernes et technologiques. Grâce à celles-ci, il entraîne des athlètes de la France, du Canada et de Lanaudière.    

Récemment, il a également travaillé à l’élaboration des circuits de Lanaudière, un circuit de vélo régional qui relie plusieurs municipalités. « Quand je suis arrivé à Rawdon, il y a cinq ans, je trouvais que les sites lanaudois étaient très beaux et intéressants, mais qu’il manquait de signalisation pour les cyclistes. Parfois, je partais avec une canette de peinture et je fléchais l’asphalte pour faire un parcours à mes amis», a-t-il confié.   

Grâce aux circuits de Lanaudière, les cyclistes peuvent maintenant profiter d’un système de signalisation facile à comprendre qui les guidera à travers le circuit d’entraînement préféré de M. Le Beau. Celui-ci comprend autant des côtes que des parcours plats et traverse plusieurs municipalités comme Rawdon, Saint-Liguori, Saint-Ambroise-de-Kildare, Sainte-Mélanie, Sainte-Béatrix et Saint-Jean-de-Matha.    

Stéphane Le Beau

©(Photo gracieuseté- Pascale Gervais)

Stéphane Le Beau accumule les titres et les exploits.

Son plus récent exploit: 

En juin dernier, Stéphane Le Beau participait aux championnats canadiens en cyclisme sur route à Victoria en Colombie-Britannique. Il était inscrit à trois épreuves et a terminé premier lors de deux d’entre elles. « Je m’en veux un peu pour la troisième, j’aurais pu faire un tour du chapeau, mais un coureur m’a dépassé juste devant la ligne d’arrivée.»  

 

La passion du vélo: 

« Ce qui fait la beauté du vélo, c’est que c’est à la fois un mode de transport et du sport! En plus, il y a toute la sensation de vitesse que cela nous procure et aussi le sentiment d’avoir accompli quelque chose de grand.» Une fois par année, Stéphane Le Beau fait une randonnée épique de 250km reliant Rawdon à Trois-Rivières. Ce qu’il trouve plus décevant de cette passion, c’est qu’il est conscient qu’il risque de se faire frapper chaque fois qu’il sort s’entraîner, « je trouve que les automobilistes de la région de Lanaudière se sont améliorés depuis les cinq dernières années et ils sont beaucoup plus respectueux avec les cyclistes que dans les autres régions».  

 

Ses neuf titres de champion du monde sur Piste: 

2007 Australie  

2010 Portugal (il a gagné trois épreuves) 

2011 Angleterre (il a gagné trois épreuves) 

2012 Angleterre  

2013 Angleterre  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média