Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 mars 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Un montant de 10M$ pour une nouvelle usine de transformation de maïs biologique

La première au Québec destinée à l’alimentation humaine

Investissement usine

©Jason Joly - L'Action

Les différents partenaires du projet de la nouvelle usine à Saint-Paul se sont réunis pour cette annonce d’un investissement de 10 M$.

La compagnie Minoterie Calico Inc. a annoncé avec enthousiasme un investissement de 10 M$ pour la construction de son usine à Saint-Paul. Située aux côtés de la Ferme Bonneterre, partenaire du projet, cette nouvelle installation servira à produire de la farine et de la semoule de maïs biologique réservées principalement à la consommation humaine.

«Cette usine ne sera pas seulement bénéfique pour la Ferme Bonneterre, mais également pour la région », déclare fièrement le président de l’entreprise et vice-président de Minoterie Calico Inc., Sylvain Raynault. Il indique que l’idée de cette usine germait dans sa tête et dans celle de ses associés depuis quelques années. La Ferme Bonneterre, qui œuvre dans le domaine de l’agriculture biologique depuis 2014, avait besoin d’un débouché pour le maïs et pour l’alimentation humaine. « La seule utilité de notre maïs biologique était de nourrir les animaux. C’était bien, mais ce n’était pas assez pour soutenir l’essor de la production », reconnait M. Raynault.

Ainsi, en moins d’un an, le projet est devenu réalité. Le vice-président de Minoterie Calico Inc. estime d’ailleurs pouvoir commencer à faire des tests de production de farine et de semoule vers la fin du mois d’avril. Celles-ci serviront à la fabrication de plusieurs aliments comme du pain ou des pâtes, notamment sans gluten. Sylvain Raynault précise qu’une partie de la production continuera d’être utilisée pour la consommation destinée aux animaux, mais que la majorité de celle-ci sera conçue pour l’alimentation des citoyens.

En partenariat avec les entreprises PremierTech et Buhler, Minoterie Calico Inc. compte construire une usine à la fine pointe de la technologie qui pourra accueillir une douzaine de nouveaux employés. La compagnie espère ainsi « atteindre des objectifs de production, d’efficacité énergétique et d’économie d’eau surpassant les moyennes actuelles des usines conventionnelles ».

Investissement usine

©Jason Joly - L'Action

L’ usine de transformation de maïs biologique de Minoterie Calico Inc. est en construction, mais son vice-président espère effectuer les premiers tests de production à la fin avril.

Le maire de Saint-Paul, Alain Bellemare, se dit très heureux de voir la compagnie diversifier ses cultures, et ce, en particulier dans le domaine de l’agriculture biologique qui représente un faible pourcentage de la production agricole de la municipalité. M. Bellemare se réjouit de la vitesse à laquelle l’usine a pu être mise en œuvre : « J’ai moi-même une entreprise, alors de créer ce projet en moins de 12 mois, c’est exceptionnel! » Le maire termine en réitérant son appui envers cette idée qu’il a soutenue tout au long des étapes de création : « Quand des personnes me présentent un projet de ce genre, je suis toujours derrière eux ».

Deux millions en prêts

Lors d’une annonce faite le 25 mars, le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin, qui était présent au nom de la ministre responsable de la région de Lanaudière, Caroline Proulx, a déclaré que ce projet « permettra d’ouvrir un nouveau marché dans l’industrie agroalimentaire tout en contribuant à la vitalité de la région de Lanaudière ».

Cet investissement de 10 M$ inclut une contribution gouvernementale offerte sous forme d’un prêt d’un million de dollars provenant du programme ESSOR. Un second prêt de même valeur, issu des fonds propres d’Investissement Québec dans le cadre de l’initiative Productivité innovation, a également été donné.

Commentaires

25 mars 2022

François Des Ruisseaux agr.

Merveilleux et bon succès.

26 mars 2022

Jacques Lessard

Bravo Richard et Sylvain! Ça fait un an que tu m'en parles, Richard. Tu n'es qu'à quelques jours de presser le bouton de démarrage. Tu as quoi être fier de cette accomplissement. Jacques Lessard

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média