Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

11 janvier 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Le journaliste Gilles Loyer est décédé

Mémoire

Gilles Loyer

©Photo gracieuseté - L'Action

Gilles Loyer a été journaliste pendant 47 ans dans la région de Lanaudière.

Gilles Loyer, qui a été journaliste pendant 47 ans dans la région de Lanaudière, est décédé.

Né Joseph Médard Gilles Loyer, fils de Sinaï et de Rose Alba Latendresse, et baptisé à la cathédrale de Joliette le 23 janvier 1942, il aurait fêté son 80e anniversaire dans quelques jours.

Gilles Loyer a commencé sa carrière en 1961 en devenant le premier journaliste embauché par la station radiophonique CJLM de Joliette. Au milieu des années 70, il a quitté la radio pour joindre l’équipe de rédaction du Joliette-Journal. Il a ensuite travaillé à L’Expression, puis au journal L’Action jusqu’à sa retraite, en mars 2007.

En 47 ans de métier, Gilles Loyer a couvert tous les domaines et notamment les séances du conseil municipal de Notre-Dame-des-Prairies pendant dix ans. Une plaque de reconnaissance lui a d’ailleurs été remise par la Ville au moment de sa retraite.

Lors d’un hommage que lui a rendu la Chambre de commerce du Grand Joliette, Gilles Loyer a remercié la communauté lanaudoise de lui avoir permis d’exercer cette profession passionnante pendant toutes ces années.

Ceux qui l’ont côtoyé savent à quel point l’éthique journalistique était primordiale à ses yeux. Il s’est fait un point d’honneur de mettre la vérité au cœur des quelque 40 000 textes qu’il a produits au cours de sa carrière. Pour lui, l’honnêteté était la qualité première d’un bon journaliste, avant même le talent pour l’écriture.

Lors d’une entrevue accordée à la journaliste Julie Roy et parue dans L’Action au moment de sa retraite, Gilles Loyer avait déclaré : « Un journaliste n’a pas besoin de savoir écrire. Ce qu’il faut, c’est d’être capable de rapporter les faits correctement. Ce n’est pas aux journalistes de juger, mais au public de se faire son opinion. »

Il avait aussi confié ne jamais s’être levé en se disant qu’il n’avait pas envie d’aller travailler.

Au cours de sa carrière, Gilles Loyer a notamment été vice-président de la Fédération professionnelle des journalistes dans Lanaudière.

Après s’être retiré du monde journalistique, il a agi comme administrateur au centre d’action bénévole Émilie-Gamelin et à la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Lanaudière.

Au nombre des honneurs qui lui ont été décernés dans les dernières années, on retrouve la médaille du lieutenant-gouverneur en 2018.

À titre plus personnel, Gilles était le 15e ou le 16e enfant d’une famille de 16, puisqu’il avait un frère jumeau. Étant jeune, il rêvait d’être pilote d’avion. Les voitures faisaient partie de ses passions. Il a d’ailleurs été vice-président du club Mustang. Pendant 10 ans, il s’est acheté une nouvelle voiture chaque année et ce, jusqu’en 1984.

À l’origine du nom de la région

À la fin des années 60, Gilles Loyer a été président de la Chambre de commerce de Lanaudière. C’est d’ailleurs à lui que revient le mérite d’avoir désigné la région du nom de Lanaudière. Il était fier que la région soit la seule à commémorer le nom d’une femme.

En collaboration avec Jean Chevrette et André Nadeau

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Action

Gilles Loyer a été journaliste pendant 47 ans dans la région de Lanaudière.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Action

Gilles Loyer a été journaliste pendant 47 ans dans la région de Lanaudière.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Action

Gilles Loyer a été journaliste pendant 47 ans dans la région de Lanaudière.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Action

Gilles Loyer a été journaliste pendant 47 ans dans la région de Lanaudière.

Qu’est-ce qui vous a aidé à survivre à l’école à la maison?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

11 janvier 2022

Claude Duceppe

Triste nouvelle! Gilles était une excellent journaliste.

11 janvier 2022

Francine Paradis

C'et avec tristesse que j'apprends le décès de Gilles, une bonne connaissance de ma famille de longue date. Un journaliste passionné, un homme de services et de bénévolat. Bon voyage dans l'au delà Gilles, Que son âme repose en Paix,

11 janvier 2022

Jean-Pierre Malo

Gilles faisait partie des journalistes pour qui l’objectivité dans ses textes était sacré. L’honnêteté journalistique pour lui se passait de commentaires personnels. Il écrivait bien dans un style simple avec des phrases courtes. Sans jamais une faute d’orthographe…ou presque. Un gentilhomme en plus imbu d’un grand respect pour autrui. On lui a même reproché d’être trop respectueux…il a marqué le journalisme régional par sa grande disponibilité et sa probité. Mes condoléances à tous ses proches parents et amis.

11 janvier 2022

Jacinthe Mercier

On ne se fait jamais à l'idée du décès de gens de notre entourage... Au moins, j'aurai pris une dernière marche avec lui et ma sœur lorsqu'il était en santé... Échanger avec Gilles était toujours agréable et enrichissant. De tout cœur avec ma sœur/ses enfants, Georgette/Famille et tout son entourage! Paix ait son Âme

12 janvier 2022

Louise Guilbeault

Gilles était un homme bon, comme on en voit peu de nos jours. Un grand bénévole, un homme d'une grande intelligence mais aussi d'une grande humanité. Il était très près de sa famille et il était apprécié de tous. Sa gentillesse, sa bonne humeur et nos belles discussions vont me manquer. Bon voyage cher Gilles !

13 janvier 2022

Michèle Beauséjour

La bonté et l’humanisme ont teinté chacune des rencontres que j’ai eues avec monsieur Loyer. Accueillant et chaleureux, il parlait en ayant toujours le sourire dans la voix et savait écouter avec attention. Notre monde a été transformé par la vie de cet homme au cœur d’or impliqué dans son milieu. Je l’ai visité à l’automne, il semblait encouragé par l’amélioration de son état de santé... Puisse t il maintenant être pleinement libéré de toutes ses souffrances... Merci monsieur Loyer pour ce que vous avez été pour chacun de nous!

14 janvier 2022

Louis Robillard

Au revoir Gilles, que de bons souvenirs lors des cafés-causerie au Tim Horton, tu nous relatais les meilleurs moments de ta vie journalistique. Ton approche envers les gens était toujours agréable. Ta joie de vivre laissera un grand vide envers ton entourage; on ne t'oubliera pas.

15 janvier 2022

Guy Chevrette

Quel homme et quel professionnel! J’ai connu des centaines de journalistese et les journalistes de nos milieux ont toujours à mes yeux rien à un média nationaux. Gilles tu fus pour moi un modèle de professionnel qui mérite notre Rand respect et Notre admiration. Repose en paix

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média