Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

09 octobre 2021

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Sévérine Bouchez s’inscrit dans l’histoire

Première gagnante du Triathlon SPRINT

Sévérine Bouchez

©(Photo gracieuseté- Michel Caron)

Les athlètes ont pu concourir avec, comme toile de fond, les magnifiques couleurs qui caractérisent la région de Lac-Mégantic à cette période de l’année.

L’athlète de Saint-Alphonse-Rodriguez Sévérine Bouchez s’est inscrite dans l’histoire du Triathlon SPRINT en devenant la première femme gagnante de l’événement. Elle a réalisé cet exploit lors de la quatrième édition du triathlon SPRINT présenté par Tafisa qui se déroulait à la station touristique Baie-des-Sables de Lac-Mégantic le 2 octobre.

Lors de ce triathlon, qui a finalement dû être transformé en duathlon en raison de la météo, la Lanaudoise de 27 ans a été la plus rapide sur le parcours. Elle a complété les 2km de course, les 20 km de vélo et les 6,2 km de course en 1 h 13 min et 44s.  

Sa plus proche rivale, Édith Pépin a terminé en 1:19:18 et du côté des hommes, l’athlète le plus rapide, Olivier Lavallée, a réalisé un temps de 1:17:22.  

« Je m’attendais à ce que ça aille bien et à être devant pendant l’événement, même si je ne connaissais pas le niveau des autres. Je ne dirais pas que c’était facile avec les dénivelés sur le circuit de vélo, mais j’aime beaucoup quand il y a des défis à vélo et j’ai été bien servie aujourd’hui! C’était ma première fois ici et peut-être pas la dernière», a commenté Sévérine Bouchez.  

Plus de 200 athlètes ont répondu présents pour ce SPRINT, présenté dans le cadre du week-end du CANADA MAN/WOMAN, malgré sa tenue dans des conditions automnales. Des conditions qui ont finalement transformé l’événement en duathlon.  

« Le sprint étant régi par Triathlon Québec, selon la réglementation en vigueur, nous avons dû modifier l’événement. Nous avons quand même pu conserver l’essence même du sprint et cette année, c’est la météo qui a fait foi de tout», a déclaré le directeur de course et associé chez Endurance Aventure, Bastien Michau. 

Les conditions climatiques ont effectivement ajouté un défi au SPRINT! Malgré l’annulation de la portion natation, la pluie est venue arroser les athlètes, qui ont dû composer avec une surface mouillée pour la majeure partie de l’épreuve. 

« C’était une bonne décision à prendre [de retirer la natation] en fonction des conditions 

d’aujourd’hui. Je suis habituée à devoir m’adapter rapidement. La pluie n’a pas trop dérangé mon épreuve, mais j’avais hâte de me lancer dans la dernière partie de course pour me réchauffer un peu», a terminé Sévérine. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média