Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

26 mars 2021

L’éducation en temps de crise

Lettre ouverte

Nous entendons parler du retour en classe pour les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire dans les zones orange, de l’assouplissement des mesures pour les sports et les évènements extérieurs, mais qu’en est-il des cégépiens et des étudiants universitaires? Nous voulons nous aussi des cours en présence!

Les étudiants postsecondaires sont chez eux à étudier depuis maintenant bientôt un an, à écouter des cours préenregistrés, qui souvent, ne sont pas suffisant pour bien comprendre la matière d’un cours.  La ministre québécoise de l’Enseignement supérieur Danielle McCann avait annoncé, il y déjà environ un mois, qu’à partir du 8 février 2021, jusqu’à 50% des étudiants pourraient avoir des cours en présentiel. Où sont ces cours? Nous sommes maintenant en fin mars et je n’ai encore qu’un cours ou deux par semaine en présence. La matière vue en ces cours n’est pas quelque chose de facile et avoir la motivation d’étudier, seulement pour faire un examen de deux heures en présence, est parfois difficile à trouver. (À noter que ces deux heures sont parfois le cinquième des heures que je passerai à l’école durant le mois!)

En plus d’avoir moins de motivation à étudier et faire tous nos travaux, la cote R stresse nombre d’étudiants du cegep qui rêve d’étudier dans certains domaines contingentés. Les cours à distance n’offre pas un enseignement égal à tous les étudiants du Québec puisqu’il n’y a pas de réglementation sur comment cela doit être fait. Certains enseignants offrent tous leurs cours en direct, ce qui est fantastique pour la motivation, mais d’autres ne font que dicter des lectures, où encore enregistrer des vidéos de plusieurs heures qui sont souvent démotivantes. J’ai eu vents, par le biais d’étudiants d’autres cégep, qu’il était possible dans plusieurs établissements de simplement demander un incomplet dans un cours qu’ils ne passaient pas, même suite à l’examen final. Un incomplet cause la note du demandeur de ne pas être évaluer dans la moyenne du cours en plus de ne pas affecter la cote de celui-ci. Comment puis-je avoir une cote R suffisante pour poursuive mes études dans ce que je veux si celle-ci est aussi facile à modifier par mes pairs ?

Philippe Viau  

Commentaires

6 avril 2021

Michel Jolicoeur

Wow! Le système scolaire ne cesse de me fasciner de plus en plus avec le niveau d'incompétence présent! Tout ceci est, bien franchement, fort décevant de la part de notre gouvernement et il ne devrait jamais être logique de forcer un désavantage si écoeurant à certains élèves. De biens belles paroles jeune homme.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média