Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 novembre 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

QS-Berthier dénonce des portions du plan vert de la CAQ

Un mode d’emploi vers un échec collectif

Drainville Amélie

©gracieuseté - L'Action

Amélie Drainville.

Québec Solidaire (QS) Berthier déplore les stratégies du gouvernement Caquiste qui ont été dévoilées récemment sur les minéraux critiques et stratégiques ainsi que sur la lutte aux changements climatiques.

À son avis, au lieu de paver la voie à des actions ambitieuses pour respecter nos engagements internationaux, elles constituent plutôt un plan d’affaires de la CAQ et de son équipe économique et n’auront pour effet que de diriger le Québec vers un échec collectif en matière de protection de l’environnement et de réduction des gaz à effet de serre (GES).

Inquiétude

Québec Solidaire Berthier se dit inquiet pour l’avenir de la circonscription de Berthier, particulièrement en ce qui a trait au projet de mine de graphite à Saint-Michel-des-Saints.

QS-Berthier souligne qu’Investissement Québec a choisi le fonds d’investissement britannique Pallinghurst comme partenaire de relance du projet Nemaska Lithium, présentement en faillite. Du même souffle, il est signalé que cette société qui cache son argent dans les paradis fiscaux est aussi l’actionnaire majoritaire du projet Matawinie de Nouveau Monde Graphite.

«Le gouvernement souhaite développer la filière du lithium et du graphite de l’extraction au recyclage au Québec, soit, mais comment lui faire confiance alors qu’il fricotte avec des entreprises qui baignent dans les paradis fiscaux et propose comme projet de société de continuer d’encourager l’auto solo et de transférer le parc automobile de l’essence vers l’électrique?», déplore Amélie Drainville, porte-parole féminine de QS-Berthier. L’association est consciente de la finitude des ressources et souhaite plutôt que le transport collectif soit électrifié, rendu accessible dans toutes les régions du Québec et à terme gratuit.

QS-Berthier mentionne que, dans sa mouture actuelle, le projet minier Matawinie n’est pas acceptable et affirme qu’il poursuivra son rôle d’appui aux groupes d’opposants à la mine, auxquels s’est récemment ajoutée la communauté atikamekw de Manawan car le projet ne rencontrait pas l’acceptabilité sociale dans la communauté.

L’association déplore la vision colonialiste du gouvernement du Québec quant à ses relations avec les communautés autochtones et aux projets extractifs et se désole qu’il se refuse encore à dénoncer le racisme systémique.

Selon QS-Berthier, il faut s’inquiéter de l’édulcoration des ambitions du Plan pour une économie verte (P.É.V.) par le Premier Ministre Legault, qui ne permettra pas d’atteindre la cible déjà trop faible de réduction des GES pour 2030. En effet, selon QS-Berthier, le P.É.V. permettra tout au plus d’atteindre 40% de la cible et François Legault songe comme plan d’évitement à acheter pour un milliard $ en crédits carbone.

Le porte-parole Solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a vivement dénoncé la faiblesse du plan vert pâle de la CAQ.

«Ce plan n’en est pas un de lutte aux changements climatiques. C’est le mode d’emploi pour notre démission collective, une carte routière vers notre échec. Il n’y a rien de pragmatique à poursuivre des pratiques économiques qui menacent de rendre le monde inhabitable et la prospérité impossible. Toute ma génération, et tous les gens qui se battent à nos côtés, en prennent bonne note. Vous nous avez abandonnés», a-t-il martelé. (PB)

Comment passez-vous vos soirées de reconfinement?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média