Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

10 septembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Une sixième publication pour Christine Bertrand

La balade de Jo et Alicia

La balade de Jo et Alicia

©Photo gracieuseté - L'Action

La balade de Jo et Alicia est le nouveau roman de Christine Bertrand.

Christine Bertrand, de Crabtree, est auteure, réviseure linguistique et commis de bibliothèque. Depuis 2002, elle a publié quelques romans, en majorité pour la jeunesse. Elle revient aujourd’hui avec une sixième publication intitulée La balade de Jo et Alicia.

Avec ce nouveau roman, Christine Bertrand aborde des thèmes tels que l’empathie, les relations familiales et intergénérationnelles, l’acceptation de soi et des autres.

« Jonathan Leblanc, seize ans, refuse de continuer ses études. Bien installé au sous-sol, il trafique des trucs un peu louches Jusqu’à ce que ses parents, inquiets de la mauvaise influence possible sur sa petite sœur et espérant le secouer, lui donnent un ultimatum : il doit retourner à l’école ou quitter la maison.

Tout en souhaitant que ses parents partent à sa recherche, Jo choisit de partir. Il trouve refuge dans une maison de chambres d’une petite ville voisine et, puisqu’il faut bien vivre, entreprend de se trouver un emploi.

Jonathan tombe rapidement sur une prometteuse proposition de stage au domaine Le ciel peut attendre, un minuscule village constitué de quelques résidences pour personnes en perte de capacités cognitives. Mentant sur son âge, il obtient une entrevue sans trop se faire d’illusions. Mais lors de son passage, le jeune homme crée un contact unique avec Alicia, atteinte de démence. Cette situation n’échappe pas à Mylène, la directrice-fondatrice du domaine, et contre toute attente, il est engagé.

Tout un été, Jo promène Alicia à bord d’une sorte de cyclopousse, invente pour elle les péripéties de ses jumelles fictives, la fait rire sans faire de cas de ses pertes de mémoire, de ses absences et de ses humeurs changeantes. Dès qu’il apparaît, le visage d’Alicia s’illumine. L’adolescent se sent utile, accepté et à sa place auprès de ces vieux. Et il n’est jamais à court d’idée pour faire plaisir à son Alicia, jusqu’à organiser une virée en autobus, à l’insu de tous, pour aller voir les baleines à Tadoussac. Mais leur escapade ne se déroulera pas exactement comme il l’avait prévu. »

Christine Bertrand est l’auteure de Mine et moi (2002), Recherche grand-père avec ou sans expérience (2006), La soupe aux orteils (2006), Le faux chameau à pompons (2009 et Gédéon le héron (2014).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média