Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

19 juin 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Arrestation de Jean-François Malo de Joliette

En lien avec une tentative de meurtre

Ab-Educaloi

©Photo Burst/Matthew Henry

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec en collaboration avec la Division des enquêtes sur la criminalité financière organisée a procédé à l’arrestation de l'homme d'affaires Jean-François Malo, ce matin (19 juin) à Joliette en lien avec une tentative de meurtre survenue à Mont-Saint-Hilaire.

Jean-François Malo, 41 ans, de Joliette, a été arrêté à son domicile. Il sera rencontré par les enquêteurs. Il pourrait faire face, entre autres, à des accusations de tentative de meurtre, avoir déchargé une arme à feu, avoir agi de manière et avec l’intention de provoquer la peur sur une personne du système judiciaire et entraver le cours de la justice en usant de violence.

Rappelons que le 26 mars dernier, les policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent ont été appelés à se rendre sur la rue des Passerins à Mont-St-Hilaire pour un homme ayant subi des blessures par un ou des projectiles d’arme à feu alors qu’il était dans sa résidence. Il avait été conduit dans un centre hospitalier pour y traiter des blessures qui ne mettaient pas sa vie en danger.

La victime de cette tentative de meurtre est Nicholas Daudelin, l’un des avocats qui représentent Desjardins et la Banque Nationale dans une poursuite civile intentée contre Jean-François Malo. Quatre autres présumés complices de l’homme d’affaires de Joliette ont été arrêtés plus tôt cette semaine.

Les Services des enquêtes sur les crimes majeurs (SECM) regroupent plus 250 enquêteurs répartis sur l’ensemble du territoire de la Sûreté du Québec. Ils réalisent des enquêtes d’envergure sur des crimes visant les personnes et les propriétés ainsi que sur des crimes financiers. De plus, les SECM coordonnent les enquêtes dans les postes de MRC et collaborent avec les divers services policiers municipaux.

Rappelons que toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média