Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

03 juin 2020

Sauvegarde de la maison Laporte, 421, rue principale Est

Lettre ouverte Comité du patrimoine, Fédération Histoire Québec

Monsieur le maire,

Madame et Messieurs les conseillers,

La Fédération Histoire Québec (FHQ) par son comité du patrimoine, fait la promotion de la conservation de l’architecture ancienne, l’élément le plus important de notre culture matérielle et gage d’esthétique et de qualité de vie pour nos milieux. Votre village possède un patrimoine riche et varié qui, associé à un environnement naturel attrayant, en fait un des plus beaux villages de Lanaudière. Les rangs de la campagne environnante ne sont pas en reste. Le document produit par le Comité sur la conservation du patrimoine de Saint-Ambroise-de-Kildare en a fait une démonstration éloquente.

C’est dans ce contexte que nous vous incitons à prendre toutes les mesures possibles pour sauvegarder la maison Laporte, une élégante résidence de grande qualité architecturale qui a conservé ses caractéristiques d’origine. Elle se présente après 120 ans, telle qu’elle fut construite : Bel exemple de développement durable!

De plus, elle est située sur un terrain paysager qui contribue à la qualité de ce milieu villageois. La municipalité a certainement d’autres maisons plus anciennes ou tout aussi belles, mais le patrimoine ne doit pas être traité au cas par cas, mais dans une vision d’ensemble.

L’architecture est l’art visuel le plus présent dans nos vies et le patrimoine bâti a ceci de particulier qu’il participe à la fois de la propriété privée et du bien public. Il est essentiel, dans un objectif de prioriser la beauté du milieu et par devoir de mémoire de conserver les trésors laissés par les générations précédentes pour le bénéfice de tous les citoyens.

Compte tenu de la richesse patrimoniale de votre milieu, nous vous encourageons fortement à implanter des mesures en amont afin d’éviter de devoir intervenir d’urgence pour le sauvetage de maison au cas par cas. Les municipalités disposent du pouvoir de citation qui a pour objectif de protéger des bâtiments de la démolition ou de toute altération. À cet effet, la ministre de la Culture. Mme Nathalie Roy a annoncé en décembre dernier un programme de soutien assorti d’un budget de 30 millions de dollars dans le but d’assister les municipalités et les MRC dans la mise en valeur de leur patrimoine. Les municipalités peuvent aussi implanter sur des sections de leur territoire, comme une rue principale, un encadrement qui touche l’urbanisme et le bâti, soit un programme d’insertion et d’intégration architecturale (PIIA) qui permet de règlementer la restauration de bâtiments existants et la construction de nouveaux bâtiments, au niveau du gabarit et des matériaux. Sans cela, les municipalités sont démunies face à la possible construction de « monster houses » en milieu patrimonial.

Dans le cas présent, la Loi sur le patrimoine culturel permet aux municipalités d’intervenir pour protéger un bien patrimonial. À la section IV - RÉGIME D’ORDONNANCE, il est spécifié à l’article 148 : Lorsque le conseil de la municipalité est d’avis qu’il existe une menace réelle ou appréhendée que soit dégradé de manière non négligeable un bien susceptible de présenter une valeur patrimoniale, il peut, pour une période d’au plus 30 jours, selon l’article 4 :ordonner toute autre mesure qu’il estime nécessaire pour empêcher que ne s’aggrave la menace pour le bien, pour diminuer les effets de cette menace ou pour l’éliminer. Le conseil peut alors procéder, au besoin, à la citation du bâtiment pour le protéger de façon permanente.

Il est également important que les promoteurs agissent de façon responsable et prennent conscience de la valeur de notre patrimoine architectural. L’achat de maisons anciennes en bon état ne devrait plus représenter une option valable pour le développement domiciliaire. Il faut que s’arrête la banalisation de nos villes et villages dont plusieurs ont tant d’attraits à offrir.

Nous vous demandons donc de protéger cette résidence qualifiée de très grande valeur patrimoniale dans la publication « La mémoire des rangs – Saint-Ambroise-de-Kildare ». La perte de bâtiments patrimoniaux constitue un appauvrissement pour notre société tant sur le plan de l’esthétique de nos milieux que celui du développement durable.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour toute information supplémentaire, et recevez nos salutations distinguées.

Clément Locat, Président

Comité du patrimoine, Fédération Histoire Québec

Commentaires

4 juin 2020

Yolande Laporte

Une belle résidence qui raconte l’histoire de nos Aïeux....

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média