Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 novembre 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Sortie remarquée des Mémés pour le climat

Galeries Joliette

Mémés pour le climat

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

Les Mémés pour le climat ont réalisé une sortie remarquée aux Galeries Joliette.

ENVIRONNEMENT. Les Mémés pour le climat ont fait une sortie remarquée aux Galeries Joliette lors du vendredi fou, le 29 novembre. Accompagnées de membres du MÉPAL (Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière), elles étaient une douzaine à chanter des chansons de Noël, dont les paroles avaient été changées pour dénoncer des sujets tels que la surconsommation.

Réunies dans le secteur de la porte 5, les Mémés avaient bien calculé leur sortie, alors que l’établissement était au cœur de l’une des journées les plus achalandées de l’année. Déguisées, elles ont attiré le regard des consommateurs. 

« À ce temps-ci de l’année, nous sommes dans un moment où il y a beaucoup d’achats effrénés, sans se poser la question à savoir si nous en avons vraiment besoin. Nous voulions dénoncer le fait qu’il y a une surconsommation et que c’est néfaste pour la planète, notamment le plastique ainsi que la surutilisation de l’eau », lance la porte-parole des Mémés pour le climat, Éliane Massé. 

Le « Gloria in excelsis Deo » des Anges dans nos campagnes est devenu « Solidarité avec la nature », tandis que « Père Noël, Père Noël, apporte des bébelles » a été transformé en « Père Noël, Père Noël on ne veut plus de bébelles ». L’intervention des Mémés a duré une dizaine de minutes, puisque l’administration des Galeries Joliette a fait appel à la Sûreté du Québec pour faire cesser leur chorale. Elles ont pacifiquement quitté les lieux quelques instants plus tard. 

« On fait de notre mieux avec les moyens dont nous disposons. Ce qui est important, c’est qu’avec nos valeurs, nous voulons contaminer, dans le bon sens du terme, les autres personnes au fait qu’on ne se pose pas souvent la question si c’est un achat qui a du sens. Il y a beaucoup d’objets ici, au centre commercial, qui n’ont pas en soi une utilité concrète », a-t-elle fait valoir. 

Le moins que l’on puisse dire, ce que nous n’avons pas fini d’entendre parler des Mémés pour le climat. D’ailleurs, sans trop s’avancer, elles pourraient également profiter du « Boxing Day » pour faire passer leur message. 

Mémés pour le climat

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

Combien avez-vous dépenser lors du Vendredi fou ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média