Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 novembre 2019

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Un employé du CISSS de Lanaudière s’enlève la vie

Il aurait subi de l’intimidation en milieu de travail

CISSS Lanaudière

©(Photo l'Action - archives) - L'Action

Le CISSS de Lanaudière a confirmé qu’un de ses employés s’est enlevé la vie le 31 octobre. Ce dernier, dans une publication Facebook réalisée quelques heures avant sa mort et partagée plus d’un millier de fois, a annoncé son geste et dénoncé ses conditions de travail de même que l’intimidation qu’il aurait subie en milieu de travail.

La personne a également évoqué dans sa publication diverses problématiques de nature personnelle pour expliquer son geste. Le CISSS Lanaudière a confirmé aujourd’hui via ses réseaux sociaux le décès de la personne en question et une communication interne a été envoyée à l’ensemble du personnel peu avant midi. Joint par L’Action, le CISSS de Lanaudière offre ses plus sincères sympathies à la famille et dit prendre au sérieux la situation. Une enquête interne sera également lancée afin de faire la lumière.

Quel est votre lien avec Opération Nez rouge ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

1 novembre 2019

aline trudel

j espere de tous coeur quils vont faire quelques choses parce-que c est monnaie courante de l intimidation ainsi que du harcellement de la part de certain gestionnaire ou chef de service et oui notre syndicat mangent dans la main des boss et on une réponses telle que C EST LEURS DROIT DE GÉRANCE et je pourrais vous en dire long a se sujet il serait temps que sa bouge et que les BIG boss voie se quil se passe en bas pas facile .

1 novembre 2019

Christian Dallaire

Malheureusement, ce nest pas un cas isolé. Il faut demandé une enquête publique. Jai moi meme subis du harcèlement de l'employeur. Christian

2 novembre 2019

Carole O’Connor

Maintenant qu’il n’y est plus ont agi il est un peu tard pour se réveiller à quand le prochain j’espère que non que les conditions de travaille seras mieux pour chacun d’entre nous

2 novembre 2019

Lafondpierre

Moi-même, comme conseiller municipal, je subis du harcèlement et de l’intimidation par les élus au pouvoir avec une plainte non fondée, frivole et vexatoire acceptée par la Commission Municipale du Québec. Le système est contre le seul conseiller de l’opposition qui dénonce . Des lettres d’avocats Par huissier de la part de Filiatreault et LeChasseur. Des tentatives d’intimitation de bas étage, pures et simples.

2 novembre 2019

Frédéric Picher

Je suis profondément triste et malheureusement pas surpris.

2 novembre 2019

Andrée Pelletier

Même entre membres du personnel il y a intimidation ( racisme, homophobie, bitchage ) en plus du favoritisme et il faut se faire une carapace épaisse pour pas craquer. C’est souvent cruellement difficile d’aider des gens qui ont besoin quand on doit passer la moitié de notre énergie à lutter pour ne pas se faire empoisonner la vie davantage. On a beau en parler aux supérieurs mais rien ne bouge...tant qu’ils ne sont pas attaqués personnellement. Mais un jour on a atteint la limite...et celles et ceux qui ont fait tant de dégâts continuent comme si de rien n’était!

3 novembre 2019

Gisèle Gagnon

Mes sincères condoléances à toute sa famille. Tellement triste et il faut comprendre que le suicide est une accumulation de plusieurs épreuves et les conditions de travail étaient le cerise sur le sundae. C’est une mal de vivre et il ne voit pas de solution. Je me présente comme retraitée de Hôpital Pierre Le Gardeur et mon mari s’est suicidé il y a des années. C’est tellement complexe le suicide. Bonne chance à vous tous et je crois que vous tous ensemble peuvent faire un changement dans le milieu de travail.

3 novembre 2019

Paul-Gérard Duguay

C'est tout simplement aberrant. Les syndicats qui sont souvent du côté de l'employeur. J'ai vécu aussi de l'intimidation lorsque je travaillais pour le CHUM et j'ai, moi aussi, pensé au suicide. L'infirmière qui me faisais vivre de l'intimidation avait une trentaine d'années d'ancienneté et elle se croyait tout permis. J'ai fais des rapports à plusieurs personnes dont le chef d'unité, l'assistante de jour et finalement, ça s'est amélioré.

3 novembre 2019

Éric Longpré / Mélyssa Boivin

Je tiens a dire toutes mes sympathies et mon soutien a cette personne qui a subit ca à son travail ainsi qua la famille. Je suis bien placer pour comprendre car jai passe par la j'ai fait une tentative de suicide suite à de l'harcellement psychologique et abus de pouvoir que j'ai vécu a un encien emploi. J'a fait pleinte et même été jusqu'à la cours administratif du travail devant un juge. Deux jours les plus douloureuse de ma vie car il a fallut que je revoit les personne qui m'ont fait ca. Ce qui m'attriste c'est que j'ai subit de l'njustice la juge a dit droit de gérance. Ecouter moi ben je fais des vidéos publique pour dénoncer cette injustice qui n'est pas reconnu je me suis relevé et je baissera jamais les bras pour aider les personnes comme moi et comme cette personne de l’hôpital pour dire ca sufit faut ca soit reconnu. J'envoi encore une fois mes sympaties à la famille et je me répète je ne baisse pas les bras et je continu à démontrer l'injustice d'une détresse psychologique subit à cause du travail.

3 novembre 2019

Pierre Menard

Malheureusement, victime d'avoir une très bonne conscience professionnelle, nous devrions être à l'écoute des gens qui veulent bien travailler. La négligence aurait pu lui sauver la vie, mais ce n'était pas dans sa nature de ne pas prendre sa job à cœur… De grandes réflexions. s'imposent !

3 novembre 2019

Natalie Marchand

Le milieu hospitalier est TRÈS dur. J'ai vécue du harcèlement via la direction du centre hospitalier de Sorel-Tracy a mes début. Le personnel a bout de souffle souffre d'impatience et sont excédé par la lenteur des nouveaux employés. Je ne recommande pas ce métier à moins qu'il ne soit une vocation....

4 novembre 2019

sylvie deault

oui il y a de l intimidation et harcelement meme a val d or alors quoi ca prend un déces pour qu il agisse

5 novembre 2019

Lise Venne

Les chefs de service critiquent mais saluent rarement le travail du personnel, malgré le manque d'effectifs et le tso. De plus certains chefs de service séparent des équipes qui foctionnent bien ensemble. Il y a beaucoup de questions å se poser face aux retraites devancėes, au nombre en augmentation de maladies, de burn-out et de dépressions. Ce n'est pas de cette façon qu'on augmentera le nombre d 'employés et la qualité des services.

5 novembre 2019

Louise Lambert

J'avais répondue à son message espérant que quelques mots suffiraient. La souffrance était trop grande pour lui. Je partage avec les membres de sa famille et son entourage la peine de la perte d'un être aussi cher. Mes sympathies à vous.

5 novembre 2019

Joanne Teasdale

Une enquête a l'interne ne donnera rien ! Sa prend une enquête à l'externe... beaucoup trop de gens se protègent entres eux surtout quand on parle de personnes qui on un peu plus de pouvoir . Je trouve cela aberrant :(

6 novembre 2019

Pierrette Jubinville

Il aurait dû consulter, il y a un programme d'aide aux employés, dommage que celui-ci sa douleur étant si forte quil n’ai pu penser se faire aider. Il est toujours plus facile de mettre le blâme sur le travail, je ne le juge pas, faut être de plus en plus vigilants.

9 novembre 2019

sylvie deault

aide aux employée as tu déja fait affaire avec eux moi je peut te dire que ca change pas grand chose

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média