Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

21 août 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Un rêve qui semblait inaccessible se réalise pour Elizabeth Falle

Université de Graceland

Elizabeth Falle

©(Photo gracieuseté)

Elizabeth Falle a intégré l’équipe des Yellowjackets.

SOCCER. L’athlète de Rawdon Elizabeth Falle a entamé une importante étape de son parcours sportif. Elle a reçu une bourse de l’université américaine Graceland en Iowa afin d’y poursuivre ses études tout en y pratiquant le soccer et a récemment commencé sa présaison avec les Yellowjackets.    

« Depuis que je suis toute petite, c’était comme un rêve pour moi d’aller jouer aux États-Unis. Je ne pensais pas me rendre là, je ne voyais pas comment c’était possible et maintenant je le vis! Je commence à peine à réaliser ce qui m’arrive», a commenté l’athlète de 19 ans en entrevue avec L’Action.  

C’est grâce à l’une de ses amies, qui joue aussi au soccer, qu’Elizabeth a eu l’idée de participer au Camp de repêchage Antonio Ribeiro & Freddy Moojen Combine qui se déroulait à Pierrefonds au début du mois de juin. Ce camp de soccer intensif donne la chance aux meilleurs jeunes joueurs de soccer du Québec de faire valoir leur talent auprès d’entraineurs d’universités invités. 

« J’étais vraiment allée là pour montrer ce que je savais faire, mais sans trop avoir d’attentes pour ne pas être déçue et j’ai vraiment mal joué toute la fin de semaine», a commenté Elizabeth. Elle était tellement déçue de ses performances, qu’elle a hésité à participer à la dernière journée du camp, mais est tout de même allée jusqu’au bout.  

Elizabeth était visiblement trop sévère envers elle-même, puisque l’entraîneur de Graceland l’a approchée le dimanche et lui a mentionné qu’il avait aimé son style de jeu. « J’étais vraiment contente!» 

Même si elle ne connaissait rien sur l’état de l’Iowa et qu’elle n’avait jamais quitté la maison familiale pour une longue période, la décision n’a pas été difficile à prendre. De plus, comme son père est anglophone, l’anglais n’était pas un aspect qui l’inquiétait. « Tout s’est fait tellement vite, je n’ai même pas eu le temps de réaliser ce qui se passait! » 

Elle est arrivée en Iowa le 6 août et a été agréablement surprise par la petite ville de Lamoni et par l’ampleur de l’université et du campus. « Tout le monde se connaît, c’est chaleureux et pour le soccer c’est vraiment parfait, les installations sont superbes!»  

Elle a rencontré les autres membres de son équipe et a vite réalisé que, tout comme elle, plusieurs des athlètes avaient été charmés par l’approche de l’entraîneur et que cela les avait incités à joindre Graceland.  

Pour la suite, la joueuse d’avant a comme objectif de continuellement donner le meilleur d’elle-même. « Je suis nouvelle et je sais que j’irai sûrement dans l’équipe réserve parfois, mais je veux juste essayer de toujours travailler fort, de donner mon 100% et d’avoir le plus de temps de jeu possible.» 

Elle entamera son major en Sustainability Studies, un programme qui s’intéresse au développement durable et aux énergies renouvelables, dès le 26 août et effectuera quatre ans d’études à cette université.  

 

Des entraîneurs influents  

Elizabeth Falle a commencé à jouer au soccer dès l’âge de 5 ans. Elle a toujours été une fille très active qui aime bouger et pratiquait également le motocross. C’est à l’âge de 17 ans qu’elle a intégré le Laser de Joliette. Puis, c’est lorsqu’elle a commencé à jouer avec l’équipe du Cégep à Joliette qu’elle a réalisé qu’elle voulait aller plus loin dans ce sport. « C’était vraiment comme une échappatoire pour moi et j’avais vraiment hâte d’aller aux pratiques. J’aimais beaucoup notre coach Mussa Vivien et nous avions vraiment du plaisir même si nous n’étions peut-être pas la meilleure équipe!» Plusieurs autres entraîneurs ont aussi influencé son parcours. « Tous les coachs que j’ai eus m’ont touchée et m’ont fait grandir par leur style différent. » C’est le cas pour Valentin Karlusic qui a été son premier entraîneur et pour Mathieu Lavoie qui enseigne au Collège Esther-Blondin.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média