Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

28 mai 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

La passion et les efforts d’Hélène Perreault récompensés

« J’aurais besoin de plus qu’une vie pour découvrir tout ce que les chevaux ont à nous apprendre»

©(Photo gracieuseté)

Hélène Perreault a toujours été fascinée par les chevaux.

RECONNAISSANCE. Passionnée des chevaux depuis son plus jeune âge, la Joliettaine Hélène Perreault a été récompensée pour tous les efforts qu’elle met dans le monde équestre depuis plusieurs années. Elle a remporté le prestigieux trophée Aramis dans la catégorie « Officiel de l’année ». Parmi tous les juges, de toutes les catégories confondues, c’est elle qui a été choisie à travers la province. 

« C’est une grande reconnaissance d’avoir été nommée par mes pairs, par les gens du milieu. J’ai mis beaucoup d’énergie au fil des ans et j’étais agréablement surprise, heureuse et très fière de recevoir cette belle marque de gratitude de la part de Cheval Québec», a commenté Mme Perreault.   

Au Québec, il y a environ 35 juges et neuf en performance western, dont la Joliettaine. Cela fait une vingtaine d’années qu’elle a fait de sa plus grande passion son métier. De mai à septembre, elle juge environ une quinzaine de concours à travers la province. Même si elle ne regrette rien, elle admet que ce n’est pas une profession facile autant en termes d’horaires que d’exigences.   

« Il y a une certaine pression, car tout le monde veut réussir et les cavaliers connaissent les règlements, alors toi, en tant que juge, tu dois les connaître mieux que tout le monde et être capable d’avoir une bonne relation avec les cavaliers aussi, car ils peuvent te poser des questions sur leur performance. » 

Elle ajoute qu’il faut développer une grande technique, mais qu’il faut aussi avoir la personnalité adéquate. « J’ai connu des gens qui étaient extrêmement bons techniquement, mais qui n’étaient pas capables d’avoir cette pression et de devoir décider rapidement du classement tout en justifiant leurs choix, ça va très vite. » 

Elle dit avoir environ trois minutes pour rendre son jugement, le temps de regarder sa feuille et d’écrire ses numéros. Car dès qu’une épreuve se termine, l’autre lui succède, et ce, de 8h à 18h. Environ une trentaine d’épreuves se déroulent tout au long de la journée et certaines peuvent compter jusqu’à 25 concurrents.   

Pour quelques disciplines, elle est accompagnée d’un secrétaire de concours qui écrit l’information qu’elle lui dit. « Il s’en passe des choses en une seconde, alors je ne peux pas baisser les yeux et prendre le temps d’écrire!»  

Elle doit également se tenir à jour puisque le sport et les règlements sont en constante évolution. Les juges de performances se rencontrent tous les deux ans pour échanger et réviser les règlements.   

Un animal noble et sensible 

Hélène Perreault a touché à plusieurs facettes de l’équitation et de la relation homme/cheval et se fascine pour cet animal. « J’aurais besoin de plus qu’une vie pour découvrir tout ce que les chevaux ont à nous apprendre. J’adore tous les animaux, mais les chevaux sont d’une sensibilité rare. » 

Elle a ajouté que c’est un animal très intéressant à comprendre et très noble. « Tu apprends énormément du cheval, car il est très transparent et plus tu le connais, plus cela te donne des éléments au niveau de l’interrelation avec les gens, car il ressemble beaucoup à l’humain sur certains points. » 

Mme Perreault donne aussi des cours, mais plutôt que d’accueillir les gens à son écurie, elle se rend chez les gens et donne des cours avec leur cheval en fonction de leurs objectifs. « Ainsi, j’ai deux personnes à former: l’être humain et le cheval.» 

Elle explique qu’un cheval est programmé instinctivement pour s’opposer à la pression. Si quelqu’un tire sur sa laisse, il est donc normal pour lui de tirer en sens inverse. « Les gens disent que leur cheval a une tête de cochon, mais il ne comprend simplement pas ce qu’il lui est demandé et il fait ce qu’il pense qu’il doit faire selon sa programmation instinctive. Donc c’est tout ça qu’il faut décomposer et recomposer dans son éducation.» 

Comme c’est un animal qui est aussi très réactif et à l’affût de tous les bruits, les mouvements et les ombres, il faut aussi le désensibiliser et l’habituer aux stimuli. « Il suffit seulement de le comprendre au lieu de le traiter de bête ou de peureux!»    

Finalement, elle mentionne qu’un cheval peut se comporter de façon totalement différente dépendamment de la personne avec qui il est. « Un cheval qui va te considérer inférieur à lui va te bousculer et refuser ta requête, ça ressemble beaucoup aux humains! C’est un volet de communication et d’observation fort intéressant. » 

©(Photo gracieuseté)

Accomplissements  

Hélène Perreault est, depuis 2001, juge de performance accréditée par Cheval Québec. Elle est également juge de compétition de courses de Cowboy Extrême accréditée par l’Association Cowboy Extrême du Québec (ACEQ) depuis 2016 et de l’Extreme Cowboy Association (EXCA) depuis 2017. Elle a d’ailleurs élaboré un programme favorisant la formation de nouveaux juges dans cette discipline. De plus, elle traduit annuellement les règlements américains en performance depuis 2011. La Joliettaine a suivi de nombreuses formations au Canada, aux États-Unis et en France et a été la première Québécoise à obtenir le titre de formateur-animateur en équitation éthologique de la Fédération Française d’Équitation.  

Comme un aimant  

Hélène Perreault ignore d’où sa passion pour les chevaux lui vient. Ses parents ne s’y intéressaient pas, mais pour elle, cet animal a toujours agi comme un aimant. Lorsqu’elle était adolescente, elle a eu la chance d’avoir des chevaux. Puis, vers l’âge de 20 ans, elle a entamé sa profession de comptable et a fondé sa famille. Elle a donc légèrement délaissé sa passion jusqu’à l’âge de 35 où elle s’y est de nouveau consacrée et a décidé de s’y mettre à temps plein. 

©(Photo gracieuseté)

©(Photo gracieuseté)

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média