Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 février 2017

La persévérance scolaire, selon Véronique Hivon

ÉDUCATION. La députée de Joliette, Véronique Hivon, tient à saluer le travail du Comité régional pour la valorisation de l’éducation (CRÉVALE) et de tous les intervenants engagés dans la réussite scolaire des jeunes, à l'occasion de la Semaine de la persévérance scolaire qui bat son plein, présentement, dans la région.

« Enseignants, éducateurs spécialisés, intervenants psychosociaux, directions d’école, commissions scolaires, entraineurs sportifs, services de garde éducatifs, parents, familles: la réussite scolaire, c’est l’affaire de tout un milieu », souligne la députée, pour qui cet enjeu devrait trôner au sommet de la liste des priorités de toute société.

« Persévérer, poursuivre un cheminement scolaire, obtenir un diplôme et aller au bout de son potentiel et de ses ambitions, est un puissant gage d’épanouissement individuel et collectif. Et, bien sûr, le développement et la prospérité d’une société, ça passe par l’éducation », d’insister Véronique Hivon, qui note qu’entre entre 2007-2008 et 2012-2013, le taux de sorties sans diplôme au secondaire des élèves résidant dans Lanaudière a chuté de près de 10%.

« Ce sont des données encourageantes, qui montrent que la mobilisation régionale, menée par une multiplicité d’acteurs, porte fruit. Mais il y a encore du travail à faire pour atteindre les cibles fixées au chapitre de la diplomation dans la région », poursuit-elle.

Les efforts de la population et des organismes, comme le CRÉVALE, sont majeurs dans le taux de réussite des jeunes, mais la responsabilité ne devrait pas reposer que sur leurs épaules. Le gouvernement doit en faire une véritable priorité, martèle la députée, qui rappelle les sévères compressions imposées au milieu au cours des dernières années. C’est sans compter les coupes effectuées dans les centres de la petite enfance, autre vecteur primordial de la réussite scolaire et de l’égalité des chances.

« On le sait, la période entre 0 et 5 ans est névralgique. La stimulation à laquelle les enfants sont exposés et le support qui est offert aux jeunes qui vivent des défis particuliers auront un impact déterminant sur la suite de leur parcours académique. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média