Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

08 septembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Sophie Laurin a séduit les lecteurs avec son premier roman

En route vers nowhere

Sophie Laurin

©Photo gracieuseté - Julie Artacho - L'Action

L’auteure Sophie Laurin.

Le 24 juin dernier, Sophie Laurin, qui a passé son enfance et son adolescence à Joliette, a lancé son tout premier roman, En route vers nowhere publié chez Hurtubise. Ce dernier met de l’avant des scènes et des personnages directement inspirés de son passage à l’École secondaire Thérèse-Martin.

En entrevue avec L’Action, Sophie Laurin souligne que la famille de son père et de sa mère sont de Lanaudière. Elle a emménagé à Joliette à l’âge de six ans, a fréquenté les écoles Dominique-Savio et Thérèse-Martin (TM), avant d’entreprendre des études au Cégep à Joliette.

Elle a quitté la région pour aller étudier en télévision à l’Université du Québec à Montréal, mais sa famille y demeure toujours.

Le désir d’écrire de la littérature lui est notamment venu lors du cours Projet d’écriture qu’elle a suivi alors qu’elle étudiait en Arts et Lettres au cégep.

« On devait écrire le début d’un roman et l’enseignante, Suzanne Joly, m’avait encouragée à continuer à écrire. »

Après le baccalauréat, Sophie Laurin s’est mise à travailler comme rédactrice dans le milieu des magazines. Elle a aussi beaucoup voyagé, accumulant des histoires en cours de route.

C’est à l’âge de 30 ans qu’elle se décide à entamer un projet de roman. « J’ai eu la crise de la trentaine, je me suis dit qu’il fallait que je mène ce projet à terme! »

L’écriture s’est échelonnée sur trois ans, de 2017 à 2020. « Je suis bien fière d’avoir réalisé ce projet-là! »

L’auteure confie qu’elle ne savait pas si elle y arriverait, étant donné que le mode d’écriture est très différent pour un roman que pour son travail quotidien dans les magazines qui exige de courts textes.

En route vers nowhere raconte l’histoire de deux amis, Sara et Sébastien, qui se rencontrent pour la première fois à l’âge de dix ans. Ils se retrouvent ensuite par hasard à la même école en quatrième secondaire puis, à l’été 2007, partent pour un road trip au volant de Lucette. « Au cours des onze dernières années, leur relation d'amitié a flirté avec l'ambiguïté et les malentendus, au grand regret de leurs familles et de leurs amis, convaincus qu'ils sont faits l'un pour l'autre. En quête d'aventure, les deux jeunes adultes ignorent encore que bien des surprises les attendent au détour du chemin », peut-on lire dans le résumé.

« C’est une histoire d’amour, celle de deux amis d’enfance qui vont découvrir qu’ils ont des sentiments l’un pour l’autre, une histoire où l’humain est toujours présent », ajoute l’auteure.

Sophie Laurin raconte que les scènes qui se déroulent au secondaire sont directement inspirées de ce qu’elle a vécu à TM, tout comme certains personnages, même si ça demeure de la fiction.

Elle souligne aussi que la dédicace aux hot anonymes, c’est à sa gang de secondaire. « Je suis très attachée à Joliette. »

L’auteure mentionne que son roman contient de nombreuses références aux années 90, c’est pourquoi il s’adresse à un lectorat adulte.

En route vers nowhere a définitivement séduit les lecteurs cet été, trônant au sommet des palmarès des ventes de Archambault et de Renaud-Bray de nombreuses semaines.

Le 12 août, lors de la Journée du livre québécois, le roman fut le plus acheté après la dernière enquête de Roxanne Bouchard, deux livres qui parlent de s’évader à travers le Québec. Un hasard?

« C’est surréaliste, je me suis demandé si avec la pandémie, les gens voudraient encore lire, mais ça a été fulgurant. Je suis tellement heureuse et reconnaissante de voir autant d’engouement. Les gens ont besoin de voyager autrement…ils ont voulu s’évader par la lecture. »

Sophie Laurin a réellement apprécié l’expérience de la parution de son premier roman et elle révèle qu’elle est en train d’écrire une suite indirecte au livre, soit l’histoire de deux amis des personnages principaux.

En route vers nowhere

©Photo gracieuseté - L'Action

Le 12 août, lors de la Journée du livre québécois, le roman fut le plus acheté après la dernière enquête de Roxanne Bouchard, deux livres qui parlent de s’évader à travers le Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média