Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

06 janvier 2020

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Les Sportifs sont déjà en mode séries éliminatoires

Vincent Couture est là pour rester

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

Les Sportifs de Joliette se devaient d’entamer l’année 2020 en force et c’est ce qu’ils ont fait en signant deux gains de 4 à 3. Ils ont tout d’abord vaincu le Condor de Nicolet en prolongation vendredi soir et ont remporté une victoire face au Métal Perreault de Donnacona, le lendemain, devant leurs partisans.

«Nous avons eu un mois de décembre difficile et il fallait récolter les quatre points ce weekend. Nous devions trouver une façon de gagner et c’est ce que nous avons fait. Nous avons eu un bon meeting et sommes repartis à neuf pour 2020», a commenté le directeur général et coentraineur de l’équipe, Gaby Roch.  

Il a ajouté que le duo de Jean-Philippe Caron et de Rock Régimbald a connu sa meilleure fin de semaine depuis le début de l’année. «Ils ont joué du gros hockey, ce sont nos meilleurs et ils ont performé comme tels. En plus, en ajoutant avec eux un gars comme Vincent Couture, c’est sûr que ça fait une ligne très dangereuse. » 

En effet, comme Nicolas Larocque-Marcoux n’est pas rétabli de sa blessure et qu’il manquera le reste de la saison, Couture est là pour rester. «C’est plate de perdre un gars comme Marcoux, qui a été un gros élément pour nous, mais ce sont des choses que nous ne pouvons pas contrôler et heureusement nous avons un joueur comme Couture qui pourra terminer l’année avec nous.» 

Ce dernier a connu une bonne fin de semaine en inscrivant un total de trois buts. Il a également démontré l’ampleur de son talent en déjouant à plusieurs reprises ses adversaires grâce à ses feintes.  

«Je suis bien content d’être régulier. Depuis le retour des vacances, on dirait qu’on vient vraiment de se mettre en mode playoffs. Tout le monde a le désir de gagner et j’embarque là-dedans à 100%. Je suis arrivé ici avec l’intention de prendre ma place et j’ai fait ce que j’avais à faire lors de cette fin de semaine importante», a commenté celui qui a été nommé première étoile du match samedi soir.     

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

Vincent Couture

Des partisans fiers de leur équipe 

Après cette deuxième victoire en deux soirs, les Sportifs ont été longuement acclamés par leurs fidèles partisans. «Nous avons bien joué et avons été très travaillants», a ajouté Gaby Roch avant de donner le crédit au gardien du Métal Perreault Mathieu Dugas.  «Le pointage ne reflète pas l’allure du match, nous aurions pu gagner avec un écart beaucoup plus grand. » 

Les Sportifs ont entamé le match en force en enchaînant deux buts. Charles-Alexandre Drolet a été le premier à trouver le fond du filet sur une passe de Nicholas Pelletier et quelques secondes plus tard, Vincent Couture a fait du pointage 2-0 avec l’aide de Régimbald et de Dany Roch. David Lapierre a ensuite livré un combat contre Jean-François Lafrance. Tout cela, dans les deux premières minutes de jeu.  

Les pénalités se sont ensuite enchaînées d’un côté comme de l’autre et Donnacona a réussi à provoquer un revirement, lors d’un jeu de puissance à Joliette, pour s’inscrire au pointage.  Le trio de David Roch, de David Fortier et de Jonathan Ouellet a connu une grosse séquence en multipliant les chances de marquer, mais c’est Couture qui a réussi à déjouer Dugas alors qu’il restait 35 secondes à la première période sur des passes de Caron et de Tommy Wilson. «Caron a fait une belle pièce de jeu, on aurait dit que le disque collait sur lui, il me l’a remis et j’ai tiré!» 

Malgré de bonnes chances des différentes lignes de Joliette, c’est le Métal Perreault qui a marqué après 5min 40s de jeu en deuxième période. Plus tard, l’un des meilleurs marqueurs, Maxime Plante, s’est échappé dans la zone des Sportifs. Il a été gêné et on lui a accordé un tir de pénalité. Il a ainsi réussi à créer l’égalité 3 à 3.  

Joel Roch a ensuite jeté les gants contre Guillaume Morin et a redonné de l’énergie aux partisans et à son équipe malgré ce dernier but douloureux.  

Le gardien Frédéric Piché ainsi que la défense des Sportifs ont été impressionnants tout au long de la soirée. Tommy Wilson a notamment effectué de bons dégagements en infériorité numérique et Joel Roch a réalisé tout un plongeon dans sa zone pour empêcher un joueur de Donnacona de décocher un tir.  

Il restait 3min 51s au match quand Jean-Philippe Caron a inscrit le but de la victoire, avec l’aide de Dany Roch et de Wilson, lors d’un avantage numérique.  

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

Victoire en prolongation 

La veille, les Sportifs étaient du côté de Nicolet pour y affronter le Condor. Malgré un départ plutôt lent, les joueurs ont réussi à revenir de l’arrière et à l’emporter en prolongation. «Nous avons intercepté une passe et contre-attaqué. Caron a fait une belle entrée de zone, a passé à Régimbald qui a tiré dans le top du filet, c’était un jeu parfait», a décrit le directeur général.  

Il a ajouté que c’était l’une des parties de l’année où les joueurs ont le plus sorti les épaules et que le jeu physique de Joel Roch, Tommy Wilson, Miguel McKinnon, Sébastien Gauthier et Christophe Pelletier avait fait la différence. Il a finalement souligné le très bon travail de Michael Boudreault devant le filet et l’excellente performance des joueurs en avantage numérique.  

C’est à mi-chemin, en première période, que le premier but de la rencontre a été inscrit par Pierrick Martel du Condor. Les Sportifs sont revenus en force, avec beaucoup plus d’intensité en deuxième période et Caron a créé l’égalité, assisté de Drolet et Régimbald,  lors d’un jeu de puissance à son équipe. Félix Landry a toutefois redonné l’avance au Condor en fin de période. Guillaume Coudé-Tremblay a ensuite livré un combat contre André Thibault.  

Lors du dernier vingt, David Fortier a de nouveau créé l’égalité sur des passes de Drolet et de Raphaël Lafontaine. Puis, Couture a fait du pointage 3 à 2 en avantage numérique en faisant dévier derrière le gardien un lancer de la pointe qui avait frappé la bande. 

Pierrick Martel a répliqué moins d’une minute plus tard et une période de prolongation a ainsi été nécessaire. C’est après 35 secondes d’écoulées à celle-ci que Régimbald a réussi à déjouer Émilien Boily.  

 

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média