Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 avril 2019

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Le maire Rondeau appelle à revoir nos façons de faire

Pénurie de main-d’œuvre et développement économique

Martin Rondeau (maire)

©(Photo gracieuseté)

Martin Rondeau, maire de Saint-Jean-de-Matha.

ÉCONOMIE. Le maire de Saint-Jean-de-Matha, Martin Rondeau, souhaite pousser la réflexion en matière de pénurie de main-d’œuvre et de développement économique en Matawinie. Il appelle essentiellement les entreprises, mais également les municipalités, à mieux s’arrimer aux valeurs de la nouvelle génération et à favoriser une meilleure concertation des actions. 

M. Rondeau ne manque pas une occasion et profite de toutes les tribunes pour parler des difficultés vécues par les entreprises de sa municipalité et plus largement de la Matawinie et proposer des pistes de solution. Dans une région où le tourisme occupe une place prépondérante dans l’économie, les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre se font grandement sentir. C’est suite au passage de la ministre Caroline Proulx en février dernier dans le cadre de consultations sur l’industrie touristique que M. Rondeau a décidé de poursuivre la réflexion sur les problèmes vécus par l’industrie dans la région. Le maire a d’ailleurs partagé ses idées à travers un article sur le site de la municipalité.  

Renouvellement des valeurs 

Rencontré par L’Action, M. Rondeau a partagé le fruit de sa réflexion. Selon lui, la problématique dépasse plus largement la simple pénurie de main-d’œuvre. Il faut selon lui que les entreprises, de même que les municipalités, changent leur approche par rapport à la question du travail. « Il s’amorce actuellement un important changement en matière de valeurs avec la nouvelle génération. C’est terminé les longues carrières au même endroit. Cette nouvelle génération est beaucoup plus mobile et souhaite constamment relever de nouveaux défis. On va devoir rapidement s’adapter » souligne-t-il.  

Face à ce constat, il appelle essentiellement à penser en dehors de la boîte et à mettre de l’avant des moyens innovants pour être plus attractif, tels que miser sur la qualité de vie avec des horaires flexibles, plus de vacances et des milieux de travail stimulants. Selon lui, les entreprises qui n’emboîteront pas le pas peineront à recruter, surtout avec la génération des milléniaux.  

Coopération à l’échelle de la MRC 

Plus concrètement, le maire de Saint-Jean-de-Matha propose quelques solutions pour atténuer les effets de cette pénurie de main-d’œuvre, entre autres, la collaboration entre les entreprises pour le partage de ressources humaines selon les saisons et l’amélioration du transport en commun intermunicipal.  

Il appelle également à regrouper les différentes ressources dans le but d’œuvrer dans la même direction. Ainsi, la municipalité accompagne actuellement l’organisme Destination Matha et la Chambre de commerce de Saint-Jean-de-Matha dans un processus de regroupement. Comme ces deux organismes partagent un objectif similaire, celui du développement économique, un regroupement permettrait d’éliminer les dédoublements inutiles et de mieux mobiliser les ressources souligne M. Rondeau.  

Plus globalement, M. Rondeau souhaite renforcer la collaboration entre les différentes municipalités de la Matawinie. Au-delà de la pénurie de main-d’œuvre, il dit souhaiter une concertation dans la MRC en matière de développement économique et de mise en valeur de l’offre agrotouristique. En ce sens, il souhaite que la MRC définisse un produit d’appel régional propre à la Matawinie, qui serait en quelque sorte, la signature de la MRC.  

Il faut qu’on sorte de nos ornières municipales et qu’on pense le développement à l’échelle de la MRC. On ne peut plus simplement regarder dans notre cour sans se soucier des problématiques vécues par le voisin. Il y a un travail à faire en ce sens à la MRC indique-t-il visiblement enthousiaste pour la suite des choses.  

Commentaires

10 avril 2019

Ginette Boisvert

Pensez aux retraités sans pénalités gouvernementales

10 avril 2019

Sylvain Perreault

Bravo! Martin. Tu es une personne formidable et grandement aimée.

11 avril 2019

Marc-André Gagné

Faut aussi travailler à la rétention du personnel par de nouvelles conditions de travail. Ce que vous voulez offrir aux jeunes c'est aussi bon pour garder les travailleurs actuels en region.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média