Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 mai 2017

Quand le cancer frappe à l'adolescence

©Photo TC Media - Caroline Morneau

CANCER. Marc Laporte, avocat de bonne réputation dans la région, a récemment été désigné comme président d'honneur du Défi têtes rasées de Leucan, aux Galeries Joliette. Un rôle qu'il anticipe avec émotion, puisqu'il a lui-même combattu un cancer à l'adolescence.

« C'est encore difficile sur le plan émotif de parler de ça. J'ai accepté d'être président d'honneur, parce que la cause me touche personnellement et que ça me tient à cœur. Et je me dis qu'il est temps que j'avance et que je m'ouvre là-dessus », dévoile-t-il, en entretien avec L'Action.

À l'âge de 15 ans, Marc Laporte a appris qu'il était atteint de la maladie de Hodgkin, soit un cancer des ganglions. Alors étudiant de quatrième secondaire à l'Académie-Antoine Manseau, il se souvient avoir vu sa vie basculer complètement.

« J'étais très actif et j'avais beaucoup d'amis. On ne s'attend pas à tomber malade quand on est ado. C'est très bouleversant pour tout le monde. »

Le diagnostic est tombé à l'automne, après quoi, il s'est battu jusqu'à sa rémission, au printemps.

« J'ai suivi des traitements de chimio et de radiothérapie. Je devais aller à l'école partiellement pendant mes traitements. C'est une épreuve très troublante pour un adolescent, mais aussi pour la famille. J'ai vraiment été chanceux, j'ai eu beaucoup de soutien de la part de mon entourage. »

Par la suite, alors qu'il se croyait guéri, il raconte s'être fait une copine, au tournant des années 2000. Sa vie semblait rétablie, jusqu'à ce qu'une visite de routine chez le médecin révèle qu'il faisait une récidive.

« Au début, je ne voulais pas le dire à mes parents. Je me sentais coupable, je ne voulais pas qu'ils aient à s'occuper de moi, encore. Ils m'ont toujours soutenu, j'ai reçu tellement d'amour. »

Cette fois, les traitements de chimiothérapie n'étaient pas suffisants. Celui qui a grandi à Saint-Ambroise-de-Kildare a dû subir une autogreffe de la moelle osseuse.

« Je suis devenu complètement imberbe. Je n'avais même plus de sourcils. Ça a été une autre étape très difficile de ma vie. Ma copine m'a accompagné là-dedans et mes parents aussi. »

Depuis 2000, Marc Laporte est en rémission. Bien implanté comme avocat à Joliette, les affaires vont bon train pour le résident de Saint-Alphonse-Rodriguez. Il souhaite sensibiliser les gens au fait qu'une vie peut basculer, du jour au lendemain

« Leucan réinvestit dans les régions pour aider les familles qui habitent loin de l'hôpital Sainte-Justine. C'est important de donner à ce genre d'organisme pour faire une différence. Ma famille a elle-même eu recours aux services de Leucan », témoigne-t-il, invitant les citoyens à participer au Défi têtes rasées des Galeries Joliette, le 4 juin prochain.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média