Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

12 décembre 2023

Jason Joly - jjoly@medialo.ca

Les syndiqués du Couvoir et de la Ferme Ramsay renouvellent leur convention collective

Saint-Félix-de-Valois

Conventions Ferme er Couvoir Ramsay

©Photo gracieuseté - L'Action

Les deux groupes syndicaux peuvent compter sur des augmentations salariales de plus de 20 % grâce à leurs nouvelles conventions.

Réunis respectivement en assemblée générale les 22 et 27 novembre dernier, la quarantaine de travailleuses et de travailleurs du Couvoir Ramsay de Saint-Félix-de-Valois et la douzaine de travailleurs de la Ferme ont adopté leurs ententes de principe pour le renouvellement de leurs conventions collectives.

C’est à 93 % que les travailleurs du Couvoir ont accepté de renouveler leur contrat de travail échu depuis le 31 décembre 2022. L’entente prévoit notamment l’ajout de congés pour obligations familiales, l’ajout de congés maladie, la bonification de plusieurs primes et indemnités, dont celles des formateurs et celles des chauffeurs qui assurent la livraison des poussins vers les fermes d’élevage. Le contrat de travail permet également l’ajout de modalités de rétention de personnel comme une prime d’ancienneté de 0.25 $ l’heure après dix ans d’ancienneté et de 0.50 $ après 15 ans. D’une durée de cinq ans, la convention collective, qui viendra à terme le 31 décembre 2027, prévoit une pleine rétroactivité des salaires et des augmentations totales de 22.5 % à 26.5 % sur cinq ans selon les différents quarts d’emploi. Au final, la convention collective, qui prévoit maintenant une clause de protection des salaires contre l’inflation, permet aux syndiqués du Couvoir Ramsay de devenir les salariés les mieux rémunérés des couvoirs du Québec.

« Avec cette entente, on s'assure de maintenir le pouvoir d’achat de nos membres, mais également un réel enrichissement. Nous sommes très heureux également de maintenir la protection de nos emplois dans un contexte de possible déménagement de nos installations. Ce contrat de travail assure une paix industrielle et ajoute une condition supplémentaire favorable pour que l’employeur puisse concrétiser son désir d’investissement et de modernisation de notre usine », souligne Jean-Olivier Pelland, vice-président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Poirier-Bérard Ltée (CSN).

À la ferme, c’est à 100 % que les travailleurs ont adopté les termes de leur nouveau contrat de travail. D’une durée de cinq ans également, la convention collective prévoit des augmentations totales des salaires de 22 %, l’ajout de congés maladie, l’ajout de congés pour obligations familiales et une augmentation des indemnités pour les vêtements de travail payés par l’employeur. Avec cette entente, les travailleurs de la Ferme Ramsay délimitent maintenant un nouveau standard pour l’ensemble du secteur pour les responsables de troupeaux autant au niveau de la ponte que de l’élevage.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média