Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

23 novembre 2022

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Le bilan estival et automnal de Tourisme Lanaudière est dévoilé

Les touristes ont été présents partout dans Lanaudière

Tourisme Lanaudière

©Photo gracieuseté - Simon Laroche - L'Action

Les effets de la pandémie ont semblé se dissiper dans les derniers secteurs d’activités les plus touchés par celle-ci.

Les touristes ont continué de choisir Lanaudière pour leurs vacances d’été et les derniers secteurs d’activités les plus touchés par la pandémie ont enfin connu une reprise importante à l’été 2022. C’est ce que révèle le bilan estival de Tourisme Lanaudière. L’invitation à partager des moments mémorables dans Lanaudière a été entendue témoigne l’organisation, ce qui démontre la force et la créativité des acteurs touristiques de la région.

Les effets de la pandémie ont semblé se dissiper dans les derniers secteurs d’activités les plus touchés par celle-ci. C’est le cas notamment de l’hôtellerie urbaine qui a particulièrement bien performé, tout comme le secteur événementiel, les centres de vacances, les musées et la restauration qui ont pu faire le plein de clientèles après deux années particulièrement difficiles. Quant à eux, les secteurs du tourisme gourmand, du plein air, des chalets, pourvoiries, campings et hébergements d’expérience ont maintenu un très bon achalandage après avoir connu des résultats record en 2021.

Pour soutenir les statistiques de fréquentation et établir un portrait réel de la saison estivale 2022, une enquête a été menée auprès de 93 entreprises touristiques lanaudoises.

Voici les faits saillants de ce bilan chiffré et qualitatif :

Globalement, entre 40 % et 50 % des attraits et activités signalent des hausses, tandis que 20 % à 30 % présentent des baisses.

Les lieux d’hébergement ont atteint des taux d’occupation record (plus de 60 % en été), ces taux dépassant même la barre des 80 % pour les résidences de tourisme en Matawinie (location de chalets).

Ce sont 78 % des lieux d’hébergement et 64 % des attraits qui affirment avoir rattrapé et souvent surpassé les résultats d’avant Covid. À peine 15 % d’entre eux considèrent subir encore aujourd’hui les contrecoups de la pandémie.

Environ 85 % des répondants confirment que les actions promotionnelles de Tourisme Lanaudière ont eu un impact sur la notoriété de la destination et 80 % en ont constaté l’impact sur leur taux d’achalandage.

« La région touristique est en excellente santé, constate Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière. L’achalandage est maintenant plus prévisible et atteint des résultats satisfaisants dans tous les secteurs d’activités. Si on tient compte de la croissance de l’offre et de la bonne performance générale, autant en hébergement qu’au niveau des activités, on constate une croissance majeure des revenus générés par l’industrie touristique comparativement à l’avant-pandémie. »

La clientèle outre-mer de retour dans la région

Les attraits touristiques lanaudois constatent des hausses de clientèles hors Québec, notamment en provenance d’Europe. Les clientèles de proximité qui ont découvert leur propre région pendant la pandémie continuent aussi à fréquenter les attraits en grand nombre, mais la tendance est davantage à la stabilité.

En ce qui concerne les lieux d’hébergement, la croissance des clientèles européennes et américaines est majeure. Cette croissance est particulièrement importante pour les locateurs de chalets et hébergements d’expérience, alors que presque tous les répondants constatent une croissance des clients venus d’Europe et des États-Unis.

La main-d’œuvre, un enjeu qui limite la croissance

Plus de 70 % des attraits et hébergements ont été affectés plus ou moins fortement par la pénurie de main-d’œuvre. Cette situation oblige les dirigeants à accroître leur implication au niveau opérationnel, au détriment du développement de leur offre. Fait inquiétant, entre 28 % d’entre eux ont dû refuser des clients par manque de main-d’œuvre cet été.

Pour consulter l’analyse détaillée des résultats du sondage de fin de saison.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média