Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

13 avril 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

La situation demeure préoccupante au Québec

Prudence lors de la fête de Pâques

Dr. Luc Boileau

©Photo gracieuseté

Il n’y aura aucune recommandation durant la période de Pâques, mais la population est fortement invitée à éviter les contacts avec les personnes infectées depuis moins de 10 jours.

Lors d’un point de presse le 13 avril, le directeur national de la Santé publique par intérim, Luc Boileau, a fait un état de la situation de la Covid-19 au Québec et a rappelé certaines consignes à l’approche du congé de Pâques.

« Nous sommes toujours en croissance pandémique, quelques signes sont encourageants, entre autres dans l’est du Québec, mais la situation demeure préoccupante. »

 Actuellement, plus de 2000 lits sont occupés par des personnes atteintes de la Covid-19 et plus de 12 000 employés sont absents du réseau.

« Lorsqu’on a des symptômes et qu’on est atteint de la Covid, on demeure contagieux pendant 10 jours. Les gens peuvent aussi être contagieux même s’ils n’ont plus de symptômes. Pendant la période de contagion, il faut demeurer prudent, éviter d’aller au restaurant ou dans des rassemblements. »

Ainsi, le Dr Luc Boileau a recommandé d’éviter les contacts avec des personnes atteintes de la maladie depuis moins de 10 jours ainsi que celles qui commencent à avoir des effets du virus. Il a rappelé que le symptôme le plus fréquent avec le variant est un mal de gorge ou une voix rauque. M. Boileau a demandé aux citoyens de garder ces signes en tête, principalement en vue des congés de Pâques.

« Pour la période de Pâques, il faut donc éviter d’être en contact avec des gens qui répondent à ces profils », a déclaré Dr Boileau.

Cependant, aucune recommandation ne sera émise à l’occasion de cette fête quant aux rassemblements et au nombre de convives. Les Québécois devront individuellement évaluer leur propre risque.

Continuer la vaccination

M. Boileau a rappelé que la troisième dose de vaccin demeure très efficace pendant au moins cinq mois pour prévenir la forme grave de la maladie. Les cas de réinfection à la Covid-19 dans des délais de deux à trois mois sont de plus en plus fréquents.

De plus, les personnes de plus de 60 ans n’ayant pas été vaccinées et qui ressentent des symptômes de la Covid-19 sont admissibles à des tests PCR. « Il faut passer le test rapidement afin de pouvoir être guidé par un pharmacien sur l’accès au traitement antiviral Paxlovid qui évite de développer une maladie grave. »

Concernant les tests rapides, Dr Boileau a rappelé qu’il est maintenant recommandé de passer l’écouvillon dans la bouche et la gorge avant de le passer dans les narines.

En terminant, le directeur national de la Santé publique par intérim a annoncé que le Québec connaissait le début d’une nouvelle saison grippale. Une augmentation des cas d’Influenza est présente dans la communauté et dans les hôpitaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média