Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

13 novembre 2020

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Coupe forestière en Matawinie : la CDSD se positionne

Saint-Damien

Par la présente, la Corporation de développement de Saint-Damien tient à faire part de sa vision quant à l’utilisation qui est faite des terres forestières publiques et privées sur son territoire.  

En effet, depuis le début de l’année 2020, plusieurs groupes de citoyens et citoyennes questionnent et critiquent les plans de coupes prévus sur le territoire de la MRC de Matawinie. Ces groupes s’interrogent sur l’utilisation faite de la forêt publique et proposent des alternatives aux projets d’exploitation forestière.  

Nous voulons joindre notre voix à ceux et celles qui demandent une mise en valeur différente des forêts de Lanaudière.  

À Saint-Damien, nous priorisons un développement axé sur une valorisation plus diversifiée des écosystèmes forestiers que par la simple utilisation de la matière ligneuse. Les récentes avancées dans des secteurs comme les produits forestiers non-ligneux (PFNL), le tourisme en nature et les énergies renouvelables comme la biomasse nous portent à croire qu’un modèle alternatif d’utilisation de la forêt est souhaitable. Nous prônons un type d’industries qui ferait place à des secteurs moins traditionnels et plus innovants en plus d’avoir pour principe une forêt habitée et un respect total des communautés autochtones.  

Certaines coupes prévues à Saint-Damien se situent sur des territoires aux paysages bordés d’arbres matures où sont déjà présents des aménagements de plein air, de chasse et de pêche. Il n’y a aucune scierie ni industrie de transformation du bois à Saint-Damien et donc peu de possibilités de création d’emplois directs. Cependant, il existe bel et bien un immense réseau de villégiateurs et de citoyens et citoyennes qui tiennent à la protection de leurs forêts et demandent une autre forme de développement.  

En tant qu’organisme de développement, nous nous positionnons pour une utilisation plus diversifiée des forêts et, de ce fait, pour une plus grande ouverture dans la compréhension des dynamiques locales de la part du gouvernement.  

Jean-François Théberge  

Président du Conseil d’administration 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média