Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

28 mai 2020

Une belle maison ancestrale à protéger

Saint-Ambroise-de-Kildare

Maison ancestrale

©Photo gracieuseté - L'Action

La maison a été construite en 1900.

Lettre ouverte de Mélissa Grégoire, professeure de littérature et écrivaine.

Je viens d’apprendre que la maison de mes arrière-grands-parents, une belle maison blanche aux volets jaunes, construite en 1900, entourée de vieux arbres, a été achetée par une société de développement immobilier qui compte la démolir sous peu.

 

Ne comprenant pas pourquoi cette maison n’a pas été déclarée comme « bâtiment d’intérêt patrimonial » en vertu de la loi sur le patrimoine, j’ai contacté la municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare qui m’a confirmé qu’il n’y avait aucune protection associée à cette maison, le classement patrimonial étant « contraignant » pour certains propriétaires.

Il est pourtant bien écrit dans le rapport de La protection du patrimoine au Québec que « les municipalités peuvent, elles aussi, protéger des immeubles ou des lieux en vertu de la Loi sur les biens culturels. Elles peuvent, de leur propre initiative ou à la demande des citoyens, identifier et protéger des biens présentant un intérêt patrimonial à l’échelle locale ou régionale[1]. » Je cite quelques-uns des critères d’évaluation qui sont retenus pour protéger une telle maison : « la rareté relative du bien », « la valeur d’art ou d’architecture », « l’intérêt historique », « L’état de conservation physique du bien et son degré d’authenticité », « la relation du bien avec son environnement et la qualité de celui-ci », « la valeur que la société québécoise reconnaît au bien », etc.

Il m’apparait assez évident que la maison de mes arrière-grands-parents répond à tous ces critères et qu’elle mérite d’être protégée par la municipalité. Pourquoi la société de développement immobilier n’est-elle pas contrainte de respecter un plan d’intervention et d’intégration architecturale dans la construction de son projet immobilier? Pourquoi la municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare ne protège-t-elle pas son patrimoine? Lorsqu’on jette à terre une si belle maison pour la remplacer par un immeuble moderne, sans âme, c’est tout le village et ses habitants qui en paient le prix, puisque c’est une partie de leur histoire et la beauté du paysage qui disparaissent avec elle.    


[1] https://www.mcc.gouv.qc.ca/publications/mcccf-statut.pdf?fbclid=IwAR2Yjb8RjY174sM7_R7EJaqcRAeHMA_KIYo63YDOMeoHaXD7DZQY8vVeYG8

 

Maison ancestrale

©Photo gracieuseté - L'Action

La maison a été construite en 1900.

Commentaires

28 mai 2020

Cajetan Larochelle

Je ne suis malheureusement pas étonné de ce fait, notre municipalité de Saint-Liguori a construit un immense bassin de traitement des eaux usées entre deux rangs à vocation patrimoniale.

28 mai 2020

Rivard Denyse

Faut sauver cette magnifique maison......témoin et gardienne de notre passé. Je participerais à icollecte de fonds

28 mai 2020

Alice La Flèche

Entièrement d’accord avec Melissa! On doit protéger nos belles anciennes maisons à Montréal aussi!! On pourrait en faire des auberges de jeunesse pour les subventionner

29 mai 2020

jacqueline bardou

St Ambroise devrait faire un inventaire de ce qui est beau et garder ce qui en vaut la peine comme cette maison.

29 mai 2020

Yves Archambault

Il faut absolument protéger ces maisons patrimoniales,qui font le charme de nos villages, du pic des démolisseurs. Détruire ces maisons, témoins de notre passé collectif, c'est détruire l'âme de nos villages .Il faut alerter davantage nos politiciens

29 mai 2020

Claude Désy

C’est inadmissible. On tue la beauté du monde !!!

29 mai 2020

Christian Bélanger

C'est scandaleux, c'est vrai. Il serait tout aussi inacceptable de construire une structure moderne autour pour la conserver. Au pire, il faut la déménager ailleurs dans un environnement comportant suffisamment d'espace pour lui garantir un ensemble visuel harmonieux. Ensuite, quelle reste où elle est ou qu'elle soit déplacée, il faudra continuer à l'entretenir pour qu'elle conserve ses atouts. Est-ce que la municipalité et ses habitants seront prêts à la préserver à ce coût, car ce sera devenu une responsabilité collective ? Finalement qu'est-ce qui sera construit de si important pour amputer la municipalité de cette beauté architecturale de plus en plus rare ?

29 mai 2020

ben brouillette

l argent... seul l argent compte même pour vous tous ici et ci elle avais été anglaise cette maison, elle serais protégé depuis longtemps ...c est la valeurs que vous donner a l argent qui donnent le pouvoirs a certain de détruire la vie et le patrimoine des autres pour se justifier un revenu

29 mai 2020

Pierre Bernard

Bonjour, Il est navrant de constater à quel point nous rasons une part de notre histoire en démolissant ces maisons ancestrales. Il faut que les instances gouvernementales interviennent pour que ce massacre de notre patrimoine cesse! C’est une pratique de plus en plus courante et celle-ci est inacceptable. Cessez de tuer les. beautés architecturales de ce pays! Madame la ministre de la Culture, faites quelque chose!!! Même le maire pourrait l’enregistrer comme maison digne du patrimoine culturel. « Trop contraignant »? Bougez-vous le cul, c’est aussi pour ça que l’on vous élit! Soyez donc fiers de ce que nos aînés, nos prédécesseurs ont érigé et qui est notre legs! Il en est de même pour la Maison d’Élyse à Beauceville. Allez y jeter un coup d’oeil!

29 mai 2020

Mario Bélanger

Je suis toujours consterné de voir le peu d'intérêt de conserver notre patrimoine et l'héritage de nos aìeuls au Québec, par manque de fierté ou de respect. Plus on détruit notre mémoire collective, moins notre devise "Je me souviens" sera pertinente et plus facile sera le contrôle de notre volonté populaire d'être quelque chose comme un grand peuple.

29 mai 2020

Ernesto Castro

Je me sens interpellé par cet article pertinent: j habite un nouveau développement à 10 min

30 mai 2020

Andrée Rompré

Je ne comprends pas qu'en 2020 il y a encore des trous du ... qui veulent briser notre passé. Et la ville dans tout cela.

30 mai 2020

Diane plasse

Je me souviens d avoir couché ds une auberge en 1988 à Versailles en France et ds notre chambre il y avait une chaise qui avait 400 ans . Personne n aurait seulement pensé de s en défaire Il faut changer les mentalités et conserver entretenir et valoriser notre patrimoine . Certaines communautés créent des groupes de benevoles pour ces projets Allez St Ambroise agissez C est grave de laisser cela aller c est des gestes de non retour!!. Y a surement moyen d y créer un centre d art communautaire Ou une maison du passé de St Ambroise ou kkchose

30 mai 2020

Lise Brissette

C’est inacceptable, on enlève notre histoire , il faut protéger notre patrimoine, ...à Joliette l’esplanade est devenue une place morte , pas de vie , pas accueillant, cette maison centenaire elle a de la vie , il faut la garder ....merci ...

31 mai 2020

Réjean Dupuis

Un drame de plus qui s'ajoute à une longue liste d'imbécillités faites au nom du dieu OR lire $$. On devrait se souvenir de notre histoire (point à la ligne) et évidemment en particulier de celle de notre patrimoine bâti qui illustrent ensemble ce que nous sommes et représentons comme collectivité, comme peuple, et aussi - pourquoi pas - comme simple individu qui pense, agit et apprécie le beau. Les britanniques au moment de la conquête en 1760 après la bataille des Plaines d'Abraham perdue par Montcalm le français de France et gagnée par Wolfe l'anglais de l'Angleterre, avaient alors ravagé et détruit par le feu toutes les maisons à l'est de Québec, y compris sur l'Île d'Orléans. Ces fameux promoteurs immobiliers sans rien en dedans, des tout-nus habillés de billets de banque, comme nos élus provinciaux (sic) et municipaux mériteraient une fière leçon de respect d'eux-mêmes et de la société qui les entoure. Malheureusement se sont des incapables qui ne pensent qu'au profit et au pouvoir. Il serait peut-être temps qu'on se lève tous debout pour arrêter ce massacre abominable. Car comment penser à notre demain, si on s'applique à effacer notre passé ...

31 mai 2020

Nathalie Lapointe

C'est aux municipalités d'assurer la protection de telles demeures, mais comme c'est encore l'argent qui mène le monde...on ne veut pas contraindre ces beaux promoteurs par des contraintes patrimoniales...c'est tellement triste. J'aimerais qu'on puisse, en tant que citoyens, avoir un quelconque recours contre cela...

1 juin 2020

Carolle Coderre

J’espère que les élus municipaux vont prendre conscience de la richesse que représente cette maison sur le plan patrimonial et qu’ils sauront se tenir debout devant les promoteurs.

8 juin 2020

Marie Hugues

Cette maison me rappelle toute une génération qui a construit notre histoire dont mes parents qui sont nés, papa en 1905 et maman en 1912; elle me rappelle aussi toutes les autres générations qui ont suivi dont ma génération, mes enfants et mes petits enfants. Voyez-vous, le fil de l'histoire serait coupé. Je veux collaborer à sauver notre patrimoine: comment ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média