Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

07 décembre 2022

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Des élèves motivés, mais aussi des entrepreneurs impliqués

M3 Multimédia Matawinie renaît

M3

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Les élèves de l’école secondaire de l’Érablière ont organisé une soirée de lancement, le 24 novembre dernier, afin d’inaugurer la nouvelle mouture de leur entreprise M3 Multimédia Matawinie. En étroite collaboration avec le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Matawinie, cette entreprise offre des services de sonorisation, d’éclairage, de production vidéo et de photographie à l’ensemble du territoire de la Matawinie.

Rappelons que l’entreprise M3 est née en 2015 à l’école secondaire des Chutes de Rawdon, mais que la pandémie a nui à son développement il y a deux ans. Le projet est tombé dans l’oubli, jusqu’à ce que l’école de Saint-Félix-de-Valois démontre l’intérêt de faire revivre l’entreprise. « Ça fait maintenant un an que nous sommes à l’Érablière avec des jeunes super motivés », a mentionné le coordonnateur du projet, Loïc Thériault.  

Ce dernier a d’ailleurs tenu à remercier le directeur de l’école, Daniel Frappier, qui a permis de rebâtir l’entreprise en offrant des infrastructures, des locaux et du matériel. De son côté, M. Frappier a évoqué qu’il s’agit d’un très beau projet qui démontre la force des partenariats entre les organismes et le milieu scolaire. « Nos élèves impliqués dans M3 sont heureux, vaillants et travaillants! Ils ont de l’intérêt et cela transparait! » 

Des formations et des contrats  

M3 a pour principal objectif de favoriser la persévérance scolaire et de susciter l’intérêt des élèves envers l’entrepreneuriat. Chaque semaine, les jeunes de M3 suivent des formations. Que ce soit pour apprendre à gérer les consoles de sons, à obtenir un éclairage parfait, à bien manier les caméras, ou pour rencontrer des photographes professionnels afin de maîtriser cet art, ils sont en constant apprentissage.  

« On en apprend tellement à chaque formation! Je ne connaissais pas le milieu avant, mais j’ai voulu l’essayer et j’ai tout de suite accroché! Quand j’ai une formation, ça me tente encore plus de venir à l’école et j’ai hâte! J’aime particulièrement la sonorisation et l’éclairage, mais on touche vraiment à tout », a commenté le vice-président du conseil d’administration de M3, Mathis Blais. Ce dernier, qui est en secondaire 5, fait d’ailleurs des stages dans le milieu du théâtre.  

En plus de leurs formations, les jeunes font des contrats au sein de leur école. Ils s’occupent notamment de la sonorisation et de l’éclairage du rock band et d’événements comme les Portes ouvertes, en plus de créer des activités festives comme un photobooth pour l’Halloween. « C'est le fun d’avoir une école impliquée qui fait affaire avec nous pour tous ses mandats! »  

M3 s’occupe également de contrats extérieurs, comme des spectacles de la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez. Les jeunes faisaient d’ailleurs la photographie, le son et l’éclairage lors de la prestation de Mamselle Ruiz et de celle de Paul Piché à l’église.  

« J’ai fait affaire avec M3 pour chaque spectacle que j’ai organisé et de dire qu’ils sont ponctuels est un euphémisme! Chaque fois, je suis impressionnée par leur professionnalisme et leur flexibilité. Faire affaire avec M3, ça veut aussi dire donner un contrat pour de la sonorisation et finir avec des photos professionnelles en plus, ou avoir un éclairage qui change lors de chaque chanson pour s’adapter à l’ambiance! Ce sont des jeunes motivés et motivants qui sont très débrouillards », a mentionné la coordonnatrice à la culture de la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez, Fanny Bouchard.  

Les jeunes de M3 s’apprêtent également à vivre leur plus gros contrat, alors qu’ils s’occuperont de la sonorisation, de l’éclairage, de la photo et de la vidéo d’un gala à Notre-Dame-de-la-Merci.  

M3

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Au cœur de ce projet, les jeunes réalisent plusieurs contrats professionnels liés au domaine de la scène.

Un objectif de vie 

Le projet d’entreprise-école M3 Multimédia Matawinie est né en 2015, soutenu par le Carrefour jeunesse-emploi Matawinie. « Il fallait faire quelque chose de différent pour la persévérance scolaire et c’est comme cela qu’est venue l’idée de créer une vraie entreprise pour que les jeunes collent à l’école d’une autre façon! C’est comme une équipe de basketball, mais eux, à la place d’aller à leurs matchs, ils vont dans leur entreprise », a commenté l’initiateur du projet et directeur du CJE d’Autray-Joliette, Bruno Ayotte.  

L’équipe de M3 comportait une quinzaine de jeunes l’an dernier, mais l’engouement pour le projet a été si élevé qu’ils sont maintenant plus de trente au sein de l’entreprise. « C’est ça qui me fait le plus chaud au cœur, de voir qu’après sept ans, il y a encore plein de jeunes qui y croient et qui se lèvent le matin en se disant : je ne vais pas juste à l’école, je vais aussi travailler avec M3! » 

M. Ayotte a ajouté que plusieurs souhaitent même poursuivre leur carrière dans ce domaine. C’est notamment le cas pour le président du conseil d’administration de M3, Arthur Grenier qui, même s’il est seulement en secondaire 2, pense déjà à faire une carrière en photographie ou en cinéma. « C’est le plus beau cadeau qu’ils peuvent se faire, que d’avoir un objectif de vie, une passion! » 

Le conseil d’administration des jeunes se rencontre aux neuf jours et il soumet ensuite ses idées à un conseil d’administration composé d’adultes. Plusieurs personnes participent donc à ce projet qui demande beaucoup de temps et d’investissement en dehors des heures de classe. Plusieurs partenaires régionaux contribuent également à la pérennité de cette entreprise comme la Table des préfets de Lanaudière, le CREVALE, ainsi que la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière. 

« Ces jeunes-là sont des exemples partout à travers le Québec! Il y a même une délégation de la France qui est venue ce soir pour voir le projet, alors ils sont inspirants et ont des répercussions plus que positives », a terminé M. Ayotte.  

M3 propose des services de multimédia lors d’événements corporatifs, sociaux, culturels ou toutes autres activités. Pour toute demande de soumission, veuillez communiquer avec Loïc Thériault au 450-886-9220 poste 21 ou par courriel au m3@cjematawinie.qc.ca

 

M3

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média