Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 juillet 2022

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Ottawa doit recommencer à soutenir le logement social selon le Bloc

La pénurie de logements s’intensifie au Québec

Gabriel Ste-Marie

©Photo gracieuseté - L'Action

Le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie.

En ce 1er juillet, de nombreux ménages québécois déménagent dans leurs nouveaux logements. Toutefois, des milliers d’autres n’auront pas trouvé de logement répondant à leurs besoins et surtout, à un prix décent. Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de finances et vice-président du Comité permanent des finances, Gabriel Ste-Marie, s’indigne de cette pénurie de logements.

« La stratégie nationale sur le logement du fédéral est un échec et le nouveau budget de la vice-première ministre ne fait rien pour remédier à la situation. Son budget 2022-2023 ignore complètement les conclusions du rapport du Conseil national sur le logement, organisme créé justement pour conseiller le gouvernement fédéral en matière de logement », explique Gabriel Ste-Marie. « À mon avis, il est important de réinvestir dans ce domaine. L'actuel gouvernement le fait, mais de façon timide. Dans les faits, on a assisté à des délais épouvantables pour arriver à signer les ententes, et encore plus long pour transférer l'argent. La solution doit être appliquée par le gouvernement actuel, à Ottawa, et elle consiste à créer beaucoup plus de logements sociaux, et ce, plus rapidement que ce qui se fait maintenant », souligne-t-il.

La stratégie nationale du logement prévoyait combler les besoins pressants en logement de 530 000 ménages. « Dans les faits, les programmes permettront de réparer environ 66 000 logements existants et de créer un peu moins de 35 000 nouveaux logements. On est vraiment loin du compte », s’indigne le député Ste-Marie.

En ce moment, ce sont 250 000 ménages au Québec qui sont en besoin impérieux de logement. Ce chiffre démontre l’absence flagrante de résultats concrets des programmes de la Stratégie nationale sur le logement, avance le Bloc québécois.

Au bureau du député bloquiste à Joliette, plusieurs appels reçus concernent les demandes et les besoins pour aider les citoyens à se loger. « Plusieurs appels par jour concernent la pénurie de logements. Les organismes sont proactifs dans ma circonscription. Je les remercie d’ailleurs pour leur travail et toutes les ressources existantes sur le territoire lanaudois. La Société d’habitation du Québec (SHQ) a mis sur pied en cette période de crise un service offert 24 h 7 jours sur 7 jusqu’au 18 juillet prochain. Les personnes se retrouvant sans logement dans les jours et semaines à venir pourront bénéficier d’un service d’hébergement temporaire, et ce, sans frais pour une durée présentement indéterminée. Le Service d’aide à la recherche de logement (SARL) de la MRC de Joliette met à disposition un éventail de services sans frais destinés aux citoyens de la MRC de Joliette qui sont à la recherche d’un logement », détaille le député de Joliette.

Le nord de Lanaudière a toujours eu un taux plus élevé pour les besoins en matière de logement. Bien que les chiffres suivant le recensement de 2021 ne soient pas encore connus, on voit que la situation s’empire chaque premier juillet avec la hausse du coût des logements et la baisse de la disponibilité. En 2016, la moyenne pour la MRC Matawinie et Joliette était déjà plus élevée que pour le reste du Québec. Même si le 1er juillet est passé, il faut souligner que la situation demeure inquiétante et les solutions doivent émerger rapidement.

« Le Bloc Québécois réitère sa demande que le fédéral investisse 1% de ses revenus annuels totaux en logement social et communautaire, et je pense que la crise actuelle rend cette demande plus légitime que jamais. C’est simple, pour répondre à l’urgence actuelle, Ottawa doit transférer sans condition les sommes qui reviennent à Québec en matière de logement et les laisser déterminer, de concert avec les municipalités, quels sont les besoins précis. Ottawa doit s’engager dans du financement massif de logements envers Québec », avise M. Ste-Marie.

Quels petits fruits aimez-vous aller cueillir vous-mêmes?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média