Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

13 mai 2022

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Plus de 445 000 $ pour contrer la violence conjugale et familiale en milieu autochtone

Projet du centre de guérison Waseskun

Centre Waseskun

©Photo gracieuseté - L'Action

Le centre de guérison Waseskun à Saint-Alphonse-Rodriguez.

Le gouvernement du Québec octroie une subvention de 445 218 $ sur trois ans au centre de guérison Waseskun de Saint-Alphonse-Rodriguez pour la mise en place du projet Reconstruire le cercle familial (Rebuilding the family circle).

Cette somme est accordée au centre dans le cadre du Programme de soutien aux services pour contrer la violence conjugale et familiale en milieu autochtone. L’annonce a été faite par la ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de Lanaudière et députée de Berthier, Caroline Proulx, au nom du ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette.

Waseskun est un centre de guérison œuvrant notamment auprès des contrevenants autochtones en vue de leur réintégration post-détention. Il propose un programme pour les personnes ayant commis des gestes de violence conjugale, en mettant en place des services d’intervention individuelle et de l’intervention de groupe en territoire, notamment en présence d’aînés. De plus, des thérapies familiales seront offertes et Waseskun assurera une coordination avec les ressources communautaires, dont les comités de justice, afin de travailler sur la prévention de la récidive en prévoyant des filets de sécurité et la mise en place d’une stratégie de réinsertion au sein du milieu d’origine de la personne détenue. Un colloque annuel pour partager les meilleurs apprentissages sur l’intervention en matière de violence conjugale et familiale auprès de cette clientèle et améliorer en continu les services de Waseskun est également proposé.

Cet appui permettra à la communauté de développer des services de proximité, mieux adaptés à leurs besoins et réalités, visant à faciliter le processus de guérison des individus aux prises avec une dynamique de violence conjugale et familiale. Ces services pourront impliquer la personne victime, mais s’adressent principalement aux contrevenants.

« Le centre de guérison Waseskun vient en aide à plusieurs familles et nous tenons à souligner leurs efforts. Le gouvernement du Québec est heureux de soutenir ce type d’initiative. C’est en travaillant ensemble et sur différents fronts que nous mettrons fin à la violence », affirme la députée et ministre Caroline Proulx.

Craignez-vous un recul des droits des femmes au Canada?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média