Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

03 mai 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

L’artiste Thibaut Quinchon présente une première création originale

Réflexions sur le territoire matawinien et l’hiver québécois

Thibaut Quinchon

©Photo gracieuseté - L'Action

L’artiste sonore Thibaut Quinchon.

En collaboration avec la Municipalité et l’organisme Corne de brume, l’artiste sonore Thibaut Quinchon convie la population à Saint-Alphonse-Rodriguez, le vendredi 6 mai à 19 h, afin d’assister au spectacle Matawinie – Sublimer l’hiver, une production audiovisuelle adaptée du documentaire sonore qu’il a consacré au territoire matawinien.

Rappelons qu’en décembre 2020, Thibaut Quinchon présentait le troisième épisode de sa série balado Dissociation qui était consacré à la Matawinie. Le projet Dissociation vise à faire découvrir la richesse du territoire québécois à travers les saisons par le biais d’œuvres sonores. Ces dernières sont le résultat de résidences en territoires ruraux où des captations sonores et des entrevues sont réalisées. Thibaut Quinchon souhaite ainsi faire réfléchir aux enjeux de santé et d’écologie par le son. Le documentaire sur la Matawinie présentait notamment des témoignages de l'écrivaine historique Raymonde Beaudoin, du musicien Éric Beaudry, du biologiste Michel Leboeuf et des poètes Louise Warren et Domingo Cisneros, qui sont intégrés au concert.

Entre documentaire et poésie, le spectacle <Matawinie – Sublimer l’hiver invite à découvrir la Matawinie sous l’angle du paysage sonore hivernal. Dans une déambulation sensorielle qui invite à la découverte du territoire par l’écoute, les spectateurs exploreront le rapport entre notre histoire, notre culture et notre avenir.

En entrevue avec L’Action, Thibaut Quinchon souligne que ce sera la première fois qu’il présentera sa création originale pour laquelle il a obtenu le soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec. « J’ai bien hâte. Ça fait longtemps que je travaille sur ce spectacle. J’ai aussi hâte de vivre un moment humain, parce que c’est là que tout se passe. »

Le spectacle constitue une adaptation de son documentaire. Il sera possible d’y découvrir des images évocatrices de l’hiver québécois, des captations de l’environnement, des archives sonores du spectacle Le Rêve Matawinien créé en 1981 (gracieuseté de Josée Beaudoin) et des extraits d’archives filmiques provenant de Gilles Rivest et Germain St-Georges qui ont été ajoutés. « Ce sont de vieux films d’archives qui donnent naissance à de nouveaux tableaux sonores plus contemplatifs. »

Le public assistera à des lectures, des passages de poésie et des dialogues entre des éléments visuels du paysage et de la musique. « Le but de mes résidences est de mieux comprendre le territoire », explique l’artiste qui a séjourné deux semaines à Sainte-Émélie-de-l’Énergie dans le cadre de la réalisation de son documentaire sur la Matawinie.

Le Rodriguais confie avoir été marqué par les reliefs, le socle rocheux et les cours d’eau qu’on longe ou qu’on franchit sur le territoire. « Les habitations sont faites selon les dénivellations. » Il souligne que les nouveaux arrivants et les villégiateurs qui viennent s’installer marquent aussi la manière dont les gens habitent la Matawinie.

Thibaut Quinchon conclut que la soirée du 6 mai est une première étape, mais qu’il espère avoir l’opportunité de présenter l’événement ailleurs, sa réflexion se posant d’ailleurs dans un sens plus large au sujet de l’hiver québécois.

Le spectacle se déroulera au 100, rue de la Plage, à Saint-Alphonse-Rodriguez, L’entrée est gratuite, mais les inscriptions sont obligatoires au 450 883-2264 poste 7400 ou info@munsar.ca.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média