Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

01 décembre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Un service qui apporte une tranquillité d’esprit

Soutien aux personnes avec des limitations

Mesures d'urgence

©Jason Joly - L'Action

Serge Dufresne, chef division prévention au service de la prévention des incendies de Saint-Charles-Borromée, Cynthia Serret-Doiron, agente de communication et de sensibilisation pour l’APHPSSJ et Patrick St-Louis, chef de division prévention au service des incendies de Joliette.

« Sécurisant » et « réconfortant ». C’est ainsi que Danye Chartrand, qui en est bénéficiaire, décrit le service d’intervention en mesures d’urgence offert aux membres de l’Association des personnes handicapées physiques et sensorielles secteur Joliette (APHPSSJ). Ce programme a pour but d’assurer un soutien à des personnes dotées d’une invalidité lors d’un sinistre ou d’un événement urgent. En entrevue avec L’Action, différents intervenants ont témoigné au sujet de l’importance de ce service.

L’idée du service d’intervention en mesures d’urgence est apparue à la suite des désastres causés par la tempête de verglas de 1998. C’est cet événement qui a fait prendre conscience à l’APHPSSJ de l’importance d’informer les premiers répondants des limitations de certaines personnes avant d’intervenir.

Depuis bientôt 15 ans, ce service sert de registre contenant les noms, l’âge et les handicaps des personnes inscrites. Cette liste est ensuite communiquée aux services de prévention des incendies de Joliette et de Saint-Charles-Borromée. Ainsi, lorsqu’une urgence survient, les pompiers connaissent déjà les conditions de la personne : « Le fait de le savoir nous permet d’avoir le personnel suffisant et d’ajuster notre intervention, nos procédures et nos stratégies pour nous assurer d’évacuer la personne dans un lieu sécuritaire », explique Serge Dufresne, le chef division prévention pour le service de la prévention des incendies de Saint-Charles-Borromée. « C’est dommage que les autres municipalités n’adoptent pas ce service », ajoute Patrick St-Louis, chef de division prévention au service des incendies de la Ville de Joliette, qui souligne que seule la MRC de Joliette offre un programme pareil.
 

Un service sécurisant

Danye Chartrand est bénéficiaire depuis un peu plus de trois ans du service d’intervention en mesures d’urgence. Elle a dû subir 25 opérations pour une triple scoliose : « Ma colonne vertébrale forme un « s » et elle est tordue sur elle-même. » Puisqu’il s’agissait d’une question de vie ou de mort, Mme Chartrand s’est fait opérer à de nombreuses reprises et souffre de douleurs chroniques. « J’ai de la difficulté à marcher. Pour les longues distances, je me promène en quadriporteur. » La bénéficiaire vit seule dans son appartement. Elle raconte que depuis qu’elle y habite, les premiers répondants sont intervenus à deux reprises : « Ils ont aidé l’une de mes voisines à descendre l’escalier et ils étaient là pour me sécuriser moi aussi en descendant. C’étaient de fausses alertes, mais nous avons eu l’aide et le support nécessaires. »

Danye Chartrand

©Photo gracieuseté - L'Action

Danye Chartrand bénéficie du service d’intervention en mesures d’urgence depuis environ trois ans.

Mme Chartrand s’est inscrite à ce service au moment de son abonnement à l’APHPSSJ. Elle a ensuite rencontré les représentants de l’association pour remplir un formulaire afin d’y indiquer ses limitations. Les personnes admissibles à ce programme sont principalement celles ayant une déficience physique, intellectuelle ou ayant des problèmes de santé mentale ainsi que celles ayant des limitations demandant des mesures adaptées en cas de sinistre. Cynthia Serret-Doiron, agente de communication et de sensibilisation pour l’APHPSSJ, assure que les informations contenues dans ce registre sont confidentielles. « Nous avons 195 personnes inscrites à ce service. Le programme apporte vraiment une tranquillité d’esprit, autant pour les bénéficiaires que pour leur famille », ajoute Mme Serret-Doiron.

L’avis de Danye Chartrand va dans le même sens, disant que le programme lui apporte un grand sentiment de sécurité : « C’est réconfortant de savoir que les intervenants sont au courant de ma situation. Je ne suis pas obligée de leur expliquer pourquoi j’ai des problèmes de mobilité. »

Soutien durant la pandémie

L’équipe de l’Association des personnes handicapées physiques et sensorielles secteur Joliette contacte les bénéficiaires à chaque deux ans pour mettre à jour les informations contenues dans le registre. Durant la pandémie, les employés ont toutefois voulu apporter un soutien supplémentaire. L’un d’eux a été chargé de contacter les personnes inscrites au registre afin de savoir comment elles allaient. « Il y en a qui allaient bien, mais d’autres avaient besoin de parler. Notre employé pouvait parler de 30 à 40 minutes avec eux. Ils avaient besoin de soutien émotionnel », relate Cynthia Serret-Doiron.

Yves Laurin, agent de promotion pour l’APHPSSJ, était responsable de cette tâche. Il a appelé tour à tour les bénéficiaires. « J’ai été surpris de voir que les gens étaient sensiblement positifs », remarque M. Laurin. Selon lui, la plupart toléraient bien la pandémie. Il a cependant perçu beaucoup d’inquiétudes de la part de parents qui ont des enfants atteints d’une déficience intellectuelle : « Leurs enfants participaient habituellement à des activités et ils ne comprenaient pas pourquoi ils ne pouvaient plus voir leurs amis. »

Pour les quelques personnes ayant des problèmes ou des inquiétudes, Yves Laurin, s’était préparé pour les assister du mieux qu’il le pouvait. Il raconte avoir noté les numéros de plusieurs ressources comme des pharmacies, des épiceries et des organismes communautaires pour les donner aux personnes dans le besoin. « J’ai aussi laissé mon numéro de téléphone. Ils pouvaient m’appeler pour n’importe quel sujet », conclut M. Laurin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média