Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

07 octobre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Les négociations reprendront pour la nouvelle convention collective

Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux

Steve Garceau

©Photo gracieuseté

Steve Garceau, le représentant national de l’APTS dans Lanaudière, annonce qu’une rencontre positive avec la ministre Sonia LeBel a convaincu les membres de continuer les négociations pour la convention collective.

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a fait preuve d’ouverture selon l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) lors de leur rencontre du 30 septembre 2021. Les parties ont ensuite décidé de reprendre les négociations en vue du renouvellement de la convention collective.

« Tant du côté de Mme LeBel que de celui de l’APTS, il y a une volonté d’en arriver à une entente et nous allons reprendre rapidement les négociations avec les porte-paroles du Secrétariat du Conseil du trésor. Nous porterons le message de nos membres, qui nous demandent la mise en place de mesures pour diminuer la surcharge de travail et favoriser l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre », a déclaré Steve Garceau, représentant national de l’APTS pour la région de Lanaudière.

Lors de la rencontre, les représentants syndicaux ont partagé la colère et la déception des professionnels et des techniciens envers le gouvernement Legault, qui peine à reconnaître leur travail à sa juste valeur selon leur avis. Les membres ont d’ailleurs été déçus de constater l’absence du premier ministre lors de cette rencontre.

« On nous dit qu’une entente peut être obtenue rapidement. Il va falloir que les bottines suivent les babines. Nous allons maintenir notre mobilisation pour nous en assurer. Depuis vingt mois, l’APTS a démontré sa bonne foi et a proposé des solutions pour améliorer les conditions de travail de ses membres. Si le gouvernement veut réellement contrer la pénurie de main-d’œuvre qui frappe le réseau public et éviter de futurs bris de service, il doit miser sur l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre », a conclu M. Garceau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média