Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

16 septembre 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Malgré les allégeances, certains grands enjeux font consensus

Débat électoral à Joliette

Débat électoral CCGJ

©Photo capture d'écran - L'Action

Le débat s’est déroulé en formule virtuelle et une cinquantaine de personnes ont assisté à l'événement.

La réconciliation avec les Premières Nations, la gestion de l’offre, la pénurie de main-d’œuvre, le commerce local et les investissements en culture ont fait partie des sujets abordés par les candidats aux élections fédérales lors du débat virtuel organisé par la Chambre de commerce du Grand Joliette le 16 septembre. Certains enjeux au niveau local et national, tels que le tournant vers une économie plus verte et l’état pitoyable de la route vers Manawan, ont fait consensus, malgré les allégeances politiques.

Les candidats des cinq partis représentés à la Chambre des communes dans la circonscription de Joliette ont accepté de prendre part à la rencontre. Il s’agit d’Alexis Beaudet, Nouveau Parti démocratique ; Michel Bourgeois, Parti libéral du Canada; Roger Materne, Parti conservateur du Canada; Érica Poirier, Parti vert du Canada et Gabriel Ste-Marie, Bloc Québécois.

Lors du débat, chaque candidat a pu se présenter, avant d’interpeller un adversaire au sujet d’un grand thème, soit l’économie, l’environnement ou les enjeux régionaux. Chacun avait ensuite un droit de réplique. Quatre questions ont également été soumises par l’auditoire.

La question des transferts et du financement en santé a notamment fait partie des interventions. Le député sortant et candidat du Bloc Québécois, Gabriel Ste-Marie, a demandé pourquoi les élus des autres provinces devraient dire à Québec comment gérer son système de santé.

De son côté, Alexis Beaudet, du NPD, a déclaré d’entrée de jeu qu’il était là pour porter une parole, qu’il faut arrêter de tolérer les iniquités concernant le peuple autochtone et qu’il faut traiter de Nation à Nation avec les Atikamekw.

La candidate du Parti vert, Érica Poirier, a interpellé le candidat libéral Michel Bourgeois concernant la piètre performance du Canada au niveau de la lutte aux gaz à effet de serre (GES) au cours des dernières années. « On est l’un des seuls pays à avoir augmenté son émission de GES. » De son côté, M. Bourgeois a assuré que ce retard allait être rattrapé en peu de temps.

Au niveau de l’environnement, Roger Materne, candidat du Parti conservateur, a insisté sur le fait qu’il faut trouver d’autres solutions que les voitures électriques, car ces dernières demeurent peu abordables.

L’enjeu du transport dans la région et l’importance de développer le transport en commun ont également fait partie des discussions. La candidate du Parti vert a insisté sur l’importance d’en finir avec l’esclavage de la voiture dans la région.

Gabriel Ste-Marie a déclaré qu’il était important que la finance canadienne sorte des hydrocarbures et soit réinvestie dans les innovations vertes, proposition qui a rallié plusieurs des candidats. « Le Parti vert veut sortir des énergies fossiles d’ici 2025-2030 », a précisé Mme Poirier. Roger Materne a ajouté qu’on ne pouvait arriver à une carboneutralité sans avoir une économie prospère.

Les enjeux sociaux ont été abordés par les différents candidats. Michel Bourgeois a affirmé qu’il souhaitait s’attaquer au logement social. De son côté, au niveau de l’emploi, M. Beaudet a souligné que ça ne prend pas juste des emplois, mais de bons emplois. « Au NPD, nous allons aller chercher l’argent dans les poches des ultra riches. »

La pénurie de main-d’œuvre a été au cœur des interventions concernant les enjeux dans la circonscription et les candidats ont notamment parlé de l’attraction de la main-d’œuvre étrangère, la productivité et la fin des prestations d’urgence sauf pour certains secteurs.

Question importante et incontournable, la réconciliation avec les peuples autochtones a été au cœur du débat. Tous s’entendaient pour dire qu’il fallait rétablir un dialogue et impliquer les membres des Premières Nations dans les décisions du pays.

Si plusieurs questions, dont l’environnement, semblaient en apparence faire consensus, Alexis Beaudet a invité les électeurs à aller voir quel parti a la plateforme qui répond le plus à leur vision d’un projet de société.

Invités par L’Action à réagir sur le climat social et les manifestations anti-mesures sanitaires, tous les candidats ont dénoncé le fait d’intimider des travailleurs de la santé et des enfants dans les écoles. Chacun a aussi invité la population à aller se faire vacciner.

« C’est un climat malsain », a regretté Michel Bourgeois. Dans le contexte d’une hausse des cas de la Covid-19 au pays, Gabriel Ste-Marie a réitéré que selon lui, cette élection n’était pas nécessaire. Roger Materne a finalement invité les gens à continuer de conscientiser leurs proches sur les bienfaits de la vaccination.

Il est possible de visionner le débat sur la page Facebook de la Chambre de commerce du Grand Joliette ou en cliquant ici

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média