Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

04 août 2020

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

L’intensité et la puissance de Steve Proulx seront convoitées

L’un des meilleurs joueurs au monde

Steve Proulx

©(Photo gracieuseté)

Steve Proulx est reconnu pour son jeu explosif.

La région a la chance de compter parmi ses rangs l’un des meilleurs joueurs de hockey balle au monde, Steve Proulx. La rapidité et la puissance de ce double champion mondial feront de lui un joueur qui sera grandement convoité lors du premier repêchage de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB) qui s’effectuera en janvier 2021. 

Tous les athlètes caressent le rêve de pouvoir pratiquer leur sport de façon professionnelle et le résident de Saint-Jacques ne fait pas exception. Il avait toujours espéré la formation de cette ligue nationale, mais ne savait pas si l’idée était réaliste. 

«J’étais vraiment excité quand j’ai su que ça se concrétiserait! Ça va amener le hockey balle à un autre niveau. Les jeunes vont encore plus aller voir les games et triper», a évoqué l’attaquant en entrevue avec L’Action. Il a ajouté qu’il aurait aimé que la ligue arrive plus tôt, mais qu’à 30 ans, il est encore bien capable d’y faire sa place et d’y passer de belles années.  

C’est vers l’âge de 15 ans que Steve Proulx a commencé à pratiquer le hockey balle, alors que le sport était peu développé et que les parties se jouaient dans des gymnases d’école. C’est toutefois lorsqu’il a entamé son DEP en construction, quelques années plus tard, qu’il a commencé à jouer plus régulièrement, «je n’ai plus jamais arrêté, je me sentais vraiment à ma place! » 

Publicité

Défiler pour continuer

Sa progression fulgurante l’a vite mené vers le sommet du hockey balle. En effet, cela lui a pris un an seulement avant d’obtenir une cote H1, la plus élevée de ce sport. Il associe cette ascension rapide au fait qu’il prend le sport très à cœur et qu’il s’y investit beaucoup, mais il croit aussi que son ami Mathieu Duguay a joué un rôle dans celle-ci. 

«Il m’a invité à participer à un tournoi en 2012 et c’est grâce à cela que j’ai eu de la visibilité et que je me suis fait remarquer aussi rapidement. » Il a ensuite gagné la réputée classe Open qui regroupe l’élite du sport.  

Championnats mondiaux 

En 2014, il a intégré l’équipe du Québec et a participé à plusieurs compétitions à travers le pays, dont les championnats canadiens. C’est un an plus tard qu’il a vécu sa première expérience internationale lors du championnat mondial à 3 contre 3 en Slovaquie. « C’était tripant d’aller dans un autre pays! » 

Son équipe et lui ont remporté l’or au cours de cette première expérience et il n’oubliera jamais les liens qu’il a tissés avec les autres membres de l’équipe du Canada. «Je jouais avec des gars qui sont habituellement mes adversaires et nous avons appris à nous connaître et ça, c’était vraiment le fun! Aujourd’hui on se respecte plus parce qu’on a vécu des choses extraordinaires ensemble. »  

Depuis, il contribue chaque année au succès de l’équipe canadienne. «C’est grâce à Patrick Ducharme que je peux vivre cela! C’est lui qui a trouvé des commandites pour que nous soyons équipés et c’est lui qui a rendu possible nos participations aux championnats mondiaux! Il a tellement fait avancer le hockey balle, avec lui il n’y a rien d’impossible! » 

À travers les années, plusieurs de ses coéquipiers sont devenus des amis très proches, dont Mathieu Duguay et Mytia Moisseron avec qui il a vécu tous les championnats mondiaux. Dans un monde idéal, il aimerait être repêché dans la même formation que ceux-ci, mais il est conscient que ce sera très difficile avec douze équipes dans le circuit.  

Son prochain objectif sera de garder la forme, puisque plusieurs jeunes prometteurs s’amènent et qu’ils représentent une bonne compétition. «Ils ont commencé à jouer plus tôt et ont plus de pratique, donc le défi sera de continuer à être le meilleur! » De plus, le charpentier de profession sera nouveau papa lorsque la saison de la LNHB débutera au printemps prochain, «je serai dans les couches et un peu plus fatigué, mais je serai prêt! » 

Steve Proulx

©(Photo gracieuseté)

Steve Proulx

©(Photo gracieuseté)

Mathieu Duguay et Steve Proulx.

Numéro 97 

C’est le hasard qui a voulu que le numéro 97 accompagne Steve Proulx tout au long de sa carrière, «quand j’ai commencé à jouer, j’ai pris un dossard au gymnase et c’était le 97, je l’ai conservé par la suite! » Il ajoute que depuis la venue de Connor McDavid dans la LNH, ce numéro est devenu beaucoup plus populaire, mais qu’il l’avait bien avant!  

Portraits de joueurs 

Avec la venue de l’Assurancia de Joliette, qui sera de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB), L’Action a décidé de vous faire connaître certains athlètes de la région qui seront en demande lors du premier repêchage de la LNHB. Surveillez nos prochaines éditions pour d’autres portraits.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média