Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

13 mars 2020

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

« Un manque de vision globale », estime Véronique Hivon

Budget 2020-21

Véronique Hivon

©(Photo archives)

La députée de Joliette Véronique Hivon a commenté le dernier budget.

Le gouvernement caquiste a déposé, le mardi 10 mars, son budget pour 2020-21. Pour Véronique Hivon, bien que des départements, notamment l’éducation, bénéficieront d’une hausse de son enveloppe, elle considère que celui-ci « manque de vision globale ».

En entrevue avec L’Action, la députée de Joliette a fait savoir qu’elle a le sentiment d’avoir devant elle « une courtepointe avec beaucoup de petits morceaux collés ensemble et dont on cherche l’harmonie ». Elle prend en exemple le dossier de l’importance de l’éducation.

« On ne voit rien d’investi pour les places en service de garde alors que plus de 40 000 parents au Québec attendent une place dans un CPE ou un centre de service de garde éducatif. On rajoute encore aux centaines de millions qui sont octroyés aux maternelles 4 ans 140 M$ supplémentaires, parce que ça coûte toujours plus cher et quand on regarde les services de garde, c’est à peine 2500 places supplémentaires », explique-t-elle

Un autre exemple soulevé par Mme Hivon est l’injection d’argent pour intégrer plus de professionnels et d’enseignants dans les écoles. Toutefois, elle laisse entendre qu’il n’y a aucune mesure expliquant la manière retenue pour les attirer.

« Nous savons qu’il y a une énorme pénurie. Il y a des classes qui dans une année changent trois, quatre ou cinq fois d’enseignants. Même que des écoles, en ce moment, n’ont toujours pas eu de professeur titulaire pour l’année en cours et nous sommes au mois de mars. Alors oui, nous sommes heureux de voir des investissements, mais en même temps, il faut une vision, voir où on s’en va, savoir où est le plan pour aller recruter ces ressources », souligne-t-elle, ajoutant que le constat est identique en ce qui a trait au soutien des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale ainsi que les réinvestissements à la direction de la protection de la jeunesse, deux projets qu’elle pilote.

Une belle surprise

Dans un autre ordre d’idées, Véronique Hivon a reçu une agréable surprise au cours des derniers jours. L’Institut de la confiance dans les organisations (ICO) a mené un sondage auprès de 1000 Québécois et la députée de Joliette s’est hissée au 4e rang des personnalités politiques inspirant le plus confiance dans la province au cours de la dernière décennie.

« Ce qui me fait particulièrement plaisir de ce sondage, c’est qu’il mesure les personnalités qui inspirent la confiance. Les gens qui me suivent depuis mes débuts savent à quel point c’est un grand combat pour moi. Ce résultat m’a particulièrement réjouie parce que j’ai senti qu’il y avait en quelque sorte une rencontre entre ma volonté de vraiment travailler sur cet enjeu et la réception à l’autre bout par la population qui semble le constater aussi », mentionne-t-elle.

Le sondage a été réalisé entre le 27 janvier et le 7 janvier 2020. Pour chacune des catégories, l’ICO a choisi 20 personnalités dans divers domaines (journalisme, affaires, actualité, politique, public, artistique et caritatif) et a demandé aux répondants de cocher celle ayant contribué le plus à améliorer la confiance dans son secteur d’activité. L’intégrité, la fiabilité, la performance, l’innovation et la transparence étaient parmi les critères dont devaient tenir compte les répondants.

 

Quelle place occuperont les produits d'artisans locaux dans vos achats des Fêtes?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média