Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

27 janvier 2020

Incident survenu le 19 janvier 2019 à Joliette : Le BEI remet son rapport au DPCP

Arrestation à Saint-Calixte

©Photo archives

Le BEI a complété son enquête indépendante sur les circonstances entourant un événement survenu à Joliette le 19 janvier 2019 au cours duquel un civil de 24 ans a été blessé gravement lors d’une intervention policière de la Sûreté du Québec.

Le 19 janvier 2019 à 17 h 35, un appel est fait au 911 pour un individu en crise, au centre-ville de Joliette. Dix minutes plus tard, l’homme est retrouvé par des policiers de la Sûreté du Québec derrière un bâtiment. Ensanglanté et intoxiqué, l’homme est menotté par un des agents. Il consent à être transporté à l’hôpital et prend place sur la civière.

C’est au moment où il est placé dans l’ambulance que l’homme se met à s’agiter, à crier et à se débattre. Trois policiers et un ambulancier devront retenir l’homme durant son transport jusqu’à l’hôpital.

Lors de l’arrivée au centre hospitalier, l’homme continue de crier et de se débattre. Des intervenants de l’hôpital viendront prêter assistance aux ambulanciers et aux policiers afin de maîtriser l’homme et le placer sur une civière de contention. C’est lors de sa mise en contention que l’homme subit un arrêt cardio-respiratoire.

Les manœuvres de réanimation sont entreprises immédiatement par un ambulancier. Il sera ensuite pris en charge par le personnel médical et considéré hors de danger 48 heures plus tard.

Conformément à la Loi sur la police, le BEI a transmis son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) le 13 janvier 2020. C’est sur la base de ce rapport que le DPCP déterminera s’il y a lieu de porter des accusations contre les policiers impliqués.

Rappelons que le rapport produit par le BEI n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. Conséquemment, aucune autre information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée par le BEI.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

Commentaires

27 janvier 2020

Guillaume Aumont

La police de la SQ de Joliette qui bardasse du monde? J'y crois pas...............

29 janvier 2020

Jacques Paquin

la contention peut être fatale pour une personne claustrophobe ou les mains liées dans le dos.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média