Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Commerces en action

Retour

20 janvier 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

La marche rapide : une cure de jouvence ?

Publireportage - Santé

Course

©Photo pixabay.com

La marche rapide est un sport d’endurance.  À ce titre, il procure des bienfaits spécifiques pour la santé en plus de ceux communs à tous les sports : maigrir, évacuer son stress, se régénérer ou simplement se faire plaisir. Lesquels ?

Les bienfaits de la marche active sur la santé

Le sport protège de l’hypertension, lutte contre l’obésité, l’ostéoporose et le cholestérol donc les accidents cardio-vasculaires. Il renforce aussi les défenses immunitaires. Mais la marche active en endurance, c’est-à-dire pratiquée au moins 45 minutes, contribue à un apport régulier d’oxygène. Elle fait donc travailler le cœur et décrasse les artères. Elle mobilise aussi les graisses pour alimenter les muscles. La marche active en endurance est ainsi bien plus bénéfique qu’un sport en résistance, c’est-à-dire un effort cardiaque court et violent, parce que l’apport en oxygène est trop bref.

La marche active tout comme la course à pied permet de mieux lutter contre le cancer du sein. Les études montrent qu’une heure de marche par semaine à 2 ou 3 km/h donne plus de chance de vaincre le cancer, à plus forte raison si l’on marche régulièrement.

La marche active : un sport plus doux que la course à pied

L’avantage de la marche active est qu’elle préserve les articulations des chocs. Elle offre ainsi les bienfaits de la course à pied sans ses inconvénients. Néanmoins, pour éviter les lésions au pied, il faut bien choisir ses chaussures. On ne marche pas avec ses chaussures de ville. Elles doivent être respirantes pour évacuer la chaleur du pied, limiter les échauffements et les points de pression. Évitez les sorties longues avec des chaussures neuves et consultez un podiatre à Montréal Est en cas de blessures ou de douleurs persistantes, particulièrement sous du pied. Il peut s’agir d’une aponévrose plantaire. Elle touche davantage les sportifs et les personnes âgées, mais se soigne très bien sans chirurgie dans 95% des cas.

Lutter contre le vieillissement

Selon un rapport américain, les personnes de 70 à 80 ans qui marchent régulièrement sont moins exposées au handicap que celles qui pratiquent la gymnastique par exemple. La marche active améliore aussi la mémoire, les risques de démence sénile sont réduits de 40% chez les marcheurs ! Enfin, la marche traite les dépressions légères à modérer.

Il n’y a donc que des avantages à marcher régulièrement pour peu que la marche soit rapide et d’une durée suffisante.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média