Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

10 octobre 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Maman va à l’école, une bougie d’allumage pour les mères monoparentales

François Breault

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

Dans la région de Lanaudière, c’est François Breault qui est le parrain du programme.

ÉDUCATION. Méconnu de la sphère publique, un programme célébrant son dixième anniversaire cette année vient en aide aux mères monoparentales désirant relever le défi de retourner sur les bancs d’école; il s’agit de Maman va à l’école.

Ce programme vient de l’esprit de Paula Duguay. Cette enseignante à la Formation des adultes en mathématiques a vu de nombreuses mamans défiler sous ses yeux. Lorsqu’elle a pris sa retraite en 2009, elle a décidé que leur cause serait sa préoccupation. 

« J’ai vu beaucoup de jeunes filles arriver vers 6 h le matin être allées porter leurs enfants dans deux ou trois garderies différentes et repartir le soir avec ce qu’on peut deviner du quotidien d’une mère. Malgré tout, elles réussissent à obtenir des résultats. Elles ont toute mon admiration. Ce sont de vraies héroïnes », raconte-t-elle. 

La mission de Maman va à l’école est simple; l’accès à une véritable formation pour les mères de famille monoparentale sans égard à leur âge. L’organisme travaille de concert avec les intervenants du milieu afin de leur procurer des outils, en plus de leur permettre d’accéder à de l’information sur des sujets tels que la persévérance. 

De plus, il s’est associé avec l’Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICEA) dans l’optique de conduire des recherches sur leurs réalités et les obstacles auxquels elles sont confrontées. « L’objectif est de trouver les bonnes stratégies, de voir avec celles ayant réussi leur retour à l’école ce qui s’est passé, quelle a été l’étincelle pour les faire revenir. » 

Du même souffle, elle renchérit que des programmes sont mis à la disposition des mamans par Emploi-Québec. « Elles rencontrent des agents qui les dirigent vers une formation, plus ou moins longue. Toutes ces informations, elles ont besoin de le savoir. Notre recherche tente également de trouver le meilleur moyen pour qu’elles puissent les recevoir. Par la suite, ce qu’on voudrait, c’est de les soutenir dans leurs démarches. » 

Près de 50 000 $ en bourses en 2019 

Par ailleurs, le programme Maman va à l’école donne des bourses de 250 $ ou 500 $ chaque année dans 13 régions de la province. Depuis 2013, c’est 341 mères qui ont bénéficié de ces bourses. 

« Les commentaires qu’on reçoit des mamans sont incroyables. De savoir que la société reconnait ce qu’elles font compte beaucoup pour elles, car elles n’ont pas l’occasion de recevoir une tape dans le dos. Bien entendu, elles ne sont pas assez imposantes pour tout payer, mais c’est un bon coup de pouce », fait-elle savoir.  

Dans Lanaudière, c’est le président du Syndicat de l’enseignement de Lanaudière, François Breault, qui en est le parrain. « Paula m’a approché il y a trois ans pour jauger mon intérêt. Son argumentaire était très convaincant! » s’exclame-t-il. 

Afin d’être éligibles, les intéressées doivent monter un dossier contenant, notamment, une lettre de recommandation provenant d’un professeur, quelques informations fiscales sont demandées ainsi qu’une lettre de présentation. Un comité de sélection se penche sur chacun des cas et rend un verdict. Cette année, 8 mamans sur 22 candidatures ont reçu une bourse pour une valeur totale de 3 500 $. 

« Elles peuvent s’en servir comme elles le désirent pour acheter des fournitures scolaires, payer leur carte de crédit ou l’épicerie. Cet argent leur permet de prendre un peu de répit et leur donne de l’air », lance-t-il.  

En trois ans, 9750 $ ont été remis à 22 jeunes mamans monoparentales lanaudoises, excluant Repentigny et Terrebonne, qui ont leur propre district. M. Breault a confié que l’organisme est toujours à la recherche de partenaires financiers pour bonifier le programme de bourses et ainsi aider davantage de familles.  

« On le constate; la réussite des mamans à l’école à un impact direct sur leurs enfants. Par l’entremise de ce programme, on soutient des personnes qui font des efforts extraordinaires. Ce n’est pas facile d’effectuer un retour aux études, cela demande un énorme travail. Je leur lève tout simplement mon chapeau », a-t-il laissé entendre. 

La période de candidatures pour l’année 2020 ouvrira au mois d’avril. Le formulaire se retrouve sur le site Internet de Maman va à l’école au www.mamanvaalecole.lacsq.org.  

Paula Duguay

©(Photo gracieuseté)

Paula Duguay (au centre), accompagnée de son équipe de Maman va à l’école.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média