Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

18 septembre 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Aventure et démesure au Centre culturel Desjardins

Bryan Perro

©Photo gracieuseté - L'Action

Bryan Perro.

THÉÂTRE. L’auteur Bryan Perro était récemment de passage au Centre culturel Desjardins afin de rencontrer le public et parler de sa pièce La promesse de la mer à l’occasion de l’Envers du décor.

La promesse de la mer, qui met en scène Tammy Verge, est une pièce coécrite par Bryan Perro et l’aventurière Mylène Paquette. Elle raconte l’aventure de cette jeune Montréalaise qui revendique la première traversée de l’Atlantique, réalisée en 129 jours, à la rame et en solitaire. 

La promesse de la mer sera présentée le 2 octobre à la salle Rolland-Brunelle. 

Bryan Perro est aussi l’auteur d’Antarctique solo, mette en vedette Rémi-Pierre Paquin, qui évoque l’aventure de Frédéric Dion dans l’océan Antarctique. 

Bryan Perro avait rencontré Mylène Paquette à l’occasion d’un salon du livre. Il se demandait ce qu’il allait faire après Antarctique solo. Un soir, il est allé voir une représentation de la pièce et il y a vu Mylène Paquette. « Elle était venue voir la pièce de son ami, tous les aventuriers se connaissent… » 

L’auteur a fait des approches auprès d’elle afin de connaître son intérêt concernant une éventuelle pièce sur ce qu’elle avait vécu. La synchronicité était là et l’ouverture aussi. L’écriture de la pièce a pris environ deux ans. « Je m’occupais de la structure et Mylène me racontait des choses. Toute la pièce est basée sur son témoignage. » 

Comme Rémi-Pierre Paquin dans Antarctique solo, Tammy Verge, dans La promesse de la mer, se retrouve seule sur scène, au cœur d’un décor minimaliste. 

Bryan Perro remarque que les deux pièces se ressemblent en ce sens qu’elles racontent de grandes aventures, dans un contexte de démesure. 

« Pour moi, le théâtre, c’est la force de l’évocation, c’est mettre en scène la complexité sociale et émotive de l’être humain », confie l’auteur. Il explique que le plus intéressant demeure le pourquoi et le comment des choses. « Qu’est-ce qui pousse à réaliser ce type d’exploit? » 

Après avoir assisté à la représentation, le public a tout simplement l’impression d’avoir touché à cette aventure. « C’est une façon de traiter le théâtre différemment. Quant aux comédiens, ils deviennent attachés à leur personnage, il se crée quelque chose, ils n’ont peut-être pas vécu l’aventure mais ils la vivent à travers le rôle. » 

Bryan Perro raconte que la pièce se veut nettement féministe et que tout ce qui est mis en scène n’est pas dans le livre.  

Lorsqu’il est venu le temps de choisir qui allait personnifier Mylène Paquette, tant l’aventurière que Bryan Perro s’entendaient pour un nom : Tammy Verge. Et cette dernière a tout de suite dit oui. 

« Il faut se fier à ce qu’il y a à l’intérieur, à notre instinct », commente l’auteur. Bryan Perro souligne que La promesse de la mer est une pièce qui saura plaire à tout ceux qui sont inspirés par le théâtre, la démesure et l’aventure. 

L’auteur croit que La promesse de la mer pourra faire réfléchir le public. « Ça replace les affaires, ça remet les valeurs à la bonne place. Ça nous fait réfléchir à propos de nos propres défis, à notre propre aventure humaine. » 

Est-ce que l’évocation sur scène de grandes aventures deviendra une signature pour l’auteur? « Ce serait une belle signature », a-t-il conclu en souriant et en ayant déjà un projet en tête.  

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média