Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

12 juin 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Une cour d'école plus verte à Saint-Damien

Aménagement paysager

©(Photo L’Action- Mélissa Blouin)

Maryline Paquette, Julie Houle, Mélissa Paquin et la directrice Julie Boivin, en compagnie de quelques élèves.

AMÉNAGEMENT. Les élèves de l’école Saint-Cœur-de-Marie, à Saint-Damien, peuvent profiter d’une cour transformée qui comporte maintenant des zones ombragées, des arbustes fruitiers comestibles, des plantes aromatiques et un aménagement paysager accueillant, et ce, grâce au travail acharné de l’organisme de participation parentale (OPP) de l’école et du soutien de la communauté. Au total, 56 plants ont été plantés et agrémentent cette nouvelle cour beaucoup plus verte. 

« Je suis habitée par un extrême sentiment de fierté de voir tout terminé et ça me rend très émue. J’ai tout géré, ç’a l’air simple, mais c’était un méga gros projet», a commenté Julie Houle de l’OPP qui travaille depuis plus d’un an avec les autres parents de l’organisme pour réaliser cette initiative.  

Tout a commencé en mai 2018, alors que la Commission scolaire a dû faire abattre un arbre mature dans la cour en raison d’une infestation fongique. Cet arbre était la seule source d’ombre pour les élèves. Le comité exécutif de l’école a donc demandé à l’OPP s’il était possible de réaliser un projet d’aménagement paysager. « Je crois qu’il ne s’attendait pas à ce qu’on en fasse autant», a rigolé Mme Houle.  

Avec l’aide de deux parents horticulteurs, Ève Fortier et Jonathan Bordeleau, l’OPP a érigé des plans professionnels afin de fournir aux jeunes un aménagement paysager dans lequel rien n’est laissé au hasard. Quatre zones ont été aménagées et les élèves étaient unanimes pour dire que leur zone préférée était la zone aromatique et comestible.  

Celle-ci contient plusieurs aliments que les élèves pourront consommer comme des bleuets, du thym, du chou marin et de la ciboulette. « Nous avions plusieurs restrictions pour cette zone. Nous ne pouvions pas mettre des arbres aves des fruits qui tomberaient par terre, comme des pommiers et faire attention aux allergènes comme les noix», a expliqué la responsable de la démarche.  

Elle souhaite aussi faire un projet cet automne avec les professeurs afin que les élèves fassent une recherche sur les différentes variétés comestibles et qu’ils ajoutent des affiches explicatives pour chacune d’entre elles.    

Dans la cour arrière, les parents ont aussi planté deux arbres matures afin de remplacer l’arbre qui avait été abattu. « C’était un arbre immense d’une trentaine d’années, on allait tout le temps pique-niquer en dessous et il n’y avait plus rien, on trouvait ça dommage. » 

Encore une fois, ils devaient composer avec quelques contraintes et devaient éviter les arbres dont les racines prennent trop d’expansion. «Les élèves font super attention aux arbres, dès que l’un touche à une de ses feuilles, les autres lui disent de ne pas faire ça!»  

La façade de l’école a aussi été embellie avec des plantes qui demandent peu d’entretien et qui vont fleurir au printemps ou à l’automne afin que les élèves puissent les voir à leur plus bel état. Finalement, sur le côté de l’école, là où est l’entrée des visiteurs et des professeurs, une allée d’hydrangées a été aménagée.  

« C’était un gros projet, mais les élèves sont contents, ils font vraiment attention aux plants et sont super respectueux. Ils ont une brigade d’arrosage et chaque jour à la récréation ils arrosent les végétaux, ils sont impliqués!»    

Mme Houle ajoute que le projet pourra être amélioré et amplifié au fil des années. Les élèves seront d’ailleurs invités à planter des bulbes cet automne.   

©(Photo L’Action- Mélissa Blouin)

La zone aromatique et comestible.

Mobilisation 

Aucun budget n’avait été accordé à l’OPP pour la réalisation de ce grand projet. Les responsables ont donc dû faire preuve d’imagination et ont approché les compagnies de la municipalité. Par chance, la communauté a été plus que généreuse. « J’ai amassé la valeur de 2700$ en dons ou en matériaux», a commenté Mme Houle. Une plaque a d’ailleurs été installée afin de remercier tous ces précieux commanditaires.  

Plusieurs citoyens ont aussi offert de donner des vivaces et lors des deux jours de plantation, plus de 30 bénévoles et une quinzaine d’enfants sont venus. « La directrice était là, sept professeurs, des membres du conseil municipal, tout le monde a répondu et de voir que les gens arrivaient sans arrêt pour m’aider, j’ai trouvé ça fantastique. J’ai même dû annuler des gens le dimanche car nous avions déjà terminé!»  

Des bénévoles reviendront, une fois par mois, pour s’occuper du désherbage. Pour l’arrosage, deux bacs de récupération des eaux de pluie seront installés et les pompiers viendront faire l’arrosage une fois par semaine, avec le camion-citerne, jusqu’à ce que les racines soient bien formées.  

Qu’est-ce que l’OPP?  

L’OPP est un regroupement de bénévoles (parents et membres de la communauté principalement) qui travaillent de concert avec les enseignants et la direction de l’école dans le but d’améliorer la vie scolaire des enfants. Il est composé, à sa tête, de Julie Houle, Mélissa Paquin, Maryline Paquette, Caroline Paquin et Audrey Emery.  

©(Photo L’Action- Mélissa Blouin)

Les deux arbres matures.

©(Photo L’Action- Mélissa Blouin)

©(Photo L’Action- Mélissa Blouin)

La plaque pour honorer les commanditaires.

Commentaires

13 juin 2019

Eric Deslongchamps

Wow !!! C'est un bel exemple de mobilisation. L'OPP a su développer une vision commune du projet, mobiliser des acteurs de changement à différent niveau de la communauté, impliquer les enfants (les premiers concernés) et rendre notre communauté encore plus fière de Saint-Damien. Un gros bravo à tous ! Je suis fier de vous. Vous faites rayonner notre village.

13 juin 2019

Josée Brien

Je ne suit pas de cette école mes bravo pour l'idée j'adore il devrait faire sa dans toutes les cours d'école et sa permet au enfants de découvrir et déguster .quelle belle idée.encore bravo.

14 juin 2019

Suzanne Desmarais

Je suis touchée par cette initiative. Quel beau résultat! Félicitations à toutes les personnes impliquées de près ou de loin par ce projet. Voilà qui est très rassembleur! Merci

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média