Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

23 mai 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

À Saint-Ambroise, l’agrotourisme a pour nom Bergerie des Neiges

Bergerie des Neiges

©Photo gracieuseté - L'Action

AGROTOURISME. Même après 33 ans à pratiquer ce métier, bientôt 34 nous dit-elle, la bergère Desneiges Pepin semble animée de la même passion qu’au début en 1985. En pleine période d’agnelage, la copropriétaire de la Bergerie des Neiges a réussi à trouver du temps pour s’entretenir avec le journal.

Desneiges Pepin, son conjoint Pierre Juillet, et depuis 2012 avec leur fils Ludovic, exploitent donc la Bergerie des Neiges sur le 5e Rang à Saint-Ambroise-de-Kildare, non loin du village.

L’aventure a commencé en 1985 alors que deux « citadins pure laine », Desneiges Pepin et Pierre Juillet, amorcent un élevage de brebis avec onze bêtes. L’exploitation a grossi et on se retrouve aujourd’hui avec un troupeau de 400 brebis.

La Bergerie des Neiges commercialise elle-même la majorité de sa viande d’agneau, par la vente à la ferme via une boutique et une boucherie artisanale, ainsi que dans quelques points de vente dans Lanaudière.

De longues journées

Les naissances d’agneaux se répartissent en cinq périodes intenses d’un mois chacune environ, au cours de l’année. On est en ce moment au cœur de l’une de ces périodes. La présence à la bergerie est constante, de tôt le matin jusqu’en soirée, pour assister les brebis et donner les premiers soins aux agneaux. « Les agneaux c’est mon revenu, on ne doit pas en perdre! Mais je n’y passe plus la nuit comme au début », nous confie la bergère lors de l’une de ses rares pauses de la journée. « On est une équipe à se relayer », nous rassure-t-elle.

La ferme se fait un point d’honneur de suivre des pratiques agricoles écoresponsables et d’être à la fine pointe de l’évolution de la génétique et des méthodes d’élevage. Le fait que le fils Ludovic ait joint l’exploitation, après un cours en techniques agricoles, permet aussi une répartition des tâches: « Ludovic s’occupe plus de la régie du troupeau, moi des naissances et de la mise en marché à la ferme, mon mari de la culture des champs, car on cultive tous les fourrages pour nos animaux », nous explique Desneiges Pepin.

Animation, camps de jour

Croyant beaucoup dans l’agrotourisme, la Bergerie des Neiges est ouverte aux visites de groupe, à l’organisation de fêtes d’enfants et offre l’été des camps de jour.

Ainsi, cet été il est possible pour les 7 à 11 ans de vivre une semaine sur la ferme, soit du 15 au 19 juillet ou du 5 au 9 août; pour les plus petits, de 5 à 9 ans, des journées individuelles sont offertes les vendredis 5 ou 12 juillet.

Quant à la boutique de vente de viande d’agneau et produits dérivés, elle est ouverte les vendredis et samedis jusqu’au 24 juin et sur rendez-vous en semaine pour les habitués.

Et sur ce, la bergère devait retourner à la bergerie pour une dernière tournée du soir. « Il n’y a rien de facile en agriculture, mais quand on aime ça, les difficultés deviennent de beaux défis! »

Bergerie des Neiges, 1401 5e Rang, Saint-Ambroise-de-Kildare. Tél. 450 756-8395. Info@bergeriedesneiges.com. Site internet: www.bergeriedesneiges.com

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média