Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

26 avril 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Une communauté tissée serrée avec des services de proximité

Marc Corriveau

©Photo Donald Brouillette - L'Action

Le maire Marc Corriveau fier des services municipaux et communautaires que l’on retrouve à Saint-Thomas.

MUNICIPALITÉ. En entrevue avec le journal, le maire de Saint-Thomas Marc Corriveau aborde les projets municipaux en cours, ceux projetés d’ici deux ou trois ans, et dresse le portrait d’une municipalité agricole où le bénévolat, les services de loisirs et les services de proximité sont mis de l’avant.

« Notre plus grand projet en ce moment c’est la réfection et la mise aux normes du centre communautaire, avec l’ajout d’un ascenseur qui facilitera l’accès aux trois étages. Ça va réactiver notre centre communautaire et permettre le retour de plusieurs activités qui se tiennent actuellement à la salle Saint-Joseph », nous dit le maire.

Du côté de la réfection des routes, on élargira à huit mètres un tronçon de 2,7 kilomètres du Rang de la 2e chaloupe, « pour sécuriser davantage les déplacements des piétons et des cyclistes ». Cela poursuit d’ailleurs les efforts de la municipalité entrepris depuis plusieurs années, pour rendre plus sécuritaire le transport actif: lignage des rues dans le périmètre urbain et limitation de la vitesse à 40 km/h dans ce secteur.

C’est que le centre du village où se retrouve le vaste terrain des loisirs offre beaucoup d’activités, hiver comme été: piscine couverte, patinoire couverte qui sert aussi l’été pour les camps de jour, terrains de balle, de tennis, de pétanque, etc.

Poursuivre les efforts

Les consultations tenues pour élaborer les politiques familiale et Municipalité amie des aînés (MADA) ont confirmé les efforts de la municipalité pour offrir des services de proximité, de loisir et améliorer la sécurité des déplacements.

Ainsi, on projette la construction d’un chalet des loisirs sur le site où se tiennent la plupart des activités, on prévoit aussi rénover et mettre aux normes la piscine couverte vers 2020-2021.

Du côté des infrastructures routières, les discussions se poursuivent avec le ministère des Transports, pour améliorer la sécurité sur un tronçon achalandé de quatre kilomètres du Rang Saint-Charles, ce qui permettrait de créer un lien cycliste intéressant avec Joliette d’une part et le sud de Lanaudière d’autre part.

Services de proximité et bénévolat

On dénombre quelque 200 bénévoles à Saint-Thomas sur une population de 3451 personnes, « une force, une grande valeur qui ne se comptabilise pas dans une municipalité», commente Marc Corriveau. De nombreux citoyens participent à des comités municipaux, aux diverses consultations et la vie associative est très dynamique.

Même si Saint-Thomas se situe à proximité de Joliette, la municipalité a investi plus de 400 000 $ pour acquérir et rénover le presbytère et y installer une clinique médicale où l’on trouve le Groupe de médecine familiale Saint-Thomas. Le fait de compter aussi une pharmacie dans le village rassure la population, les aînés plus particulièrement et complète l’offre de services médicaux.

La municipalité soutient également le Comité d’entraide Saint-Thomas qui offre une aide aux familles plus démunies, pour leur permettre la participation aux activités scolaires et parascolaires. Avec le programme Accès Loisirs, l’administration municipale offre des activités de loisirs aux personnes moins bien nanties financièrement.

Bref, se dégage le portrait d’une communauté agricole où les familles et les aînés ont fait l’objet d’une attention particulière au cours des dernières années, avec des consultations municipales ayant mené à des politiques et des plans d’action dans les deux cas.

Un maire qui connaît le tabac…

Marc Corriveau, maire de Saint-Thomas depuis 2013, a une longue feuille de route d’engagements syndicaux, politiques et environnementaux à son actif, étant issu d’une famille qui s’est impliquée doublement en politique municipale.

« Je connaissais bien ma municipalité géographiquement et politiquement même avant d’arriver au conseil, je me suis toujours impliqué dans la municipalité. Mon père avait été conseiller dans les années 1960, j’avais fait une première incursion en politique municipale comme conseiller en 1979-80 et ma mère a été conseillère de 1980 à 1992 », explique Marc Corriveau.

L’engagement fait partie des mœurs familiales: « Mon père a été président pendant 30 ans de l’Association des producteurs de tabac du Québec », rappelle-t-il.

Quant à Marc Corriveau, il a siégé depuis 2005 au conseil municipal à titre de conseiller avant de devenir maire, tout en maintenant des engagements syndicaux et autres. « J’ai lâché la vie syndicale en juin 2011 à ma pension, j’ai siégé de 1985 à 2011 presque sans interruption au Conseil central de Lanaudière. »

Les questions environnementales l’ont toujours intéressé. « J’ai été pendant une quinzaine d’années sur le conseil d’administration du Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, j’ai présidé COSE Lanaudière, un comité de suivi environnemental de 1999 à 2009; je représente la MRC de Joliette sur le c.a. du Conseil du développement bioalimentaire de Lanaudière, sur le Comité de bassin versant de la zone Bayonne et aussi sur le Comité de vigilance du site d’enfouissement de Dépôt Rive-Nord, alors comme vous voyez j’ai toujours été pas mal impliqué! », conclut le maire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média