Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 mars 2019

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Le ministre François-Philippe Champagne invite les entrepreneurs à saisir les occasions

Dîner mensuel de la Chambre de commerce du Grand Joliette

Ministre Champagne

©(Photo l'Action - Christian Belhumeur-Gross) - L'Action

Le ministre fédéral des infrastructures, François-Philippe Champagne.

AFFAIRES. De passage dans la région, le ministre fédéral des Infrastructures, François-Philippe Champagne fut l’invité de la Chambre de commerce du Grand Joliette.  M. Champagne a brossé le portrait des réalisations de son gouvernement en matière d’infrastructures et de soutien au développement des affaires. 

D’entrée de jeu, le ministre a rappelé l’importance des infrastructures dans le développement économique qui agissent comme moteur et créatrices d’emplois. « Les infrastructures sont la meilleure façon de créer des emplois, on a qu’à penser à l’important chantier du pont Champlain, qui compte près de 1 600 travailleurs » a-t-il souligné. Selon lui, des mesures prises par son gouvernement, telles que la réduction du taux d’imposition pour les entreprises et la banque d’infrastructure, ont contribué à la vigueur de l’économie canadienne et au faible taux de chômage. Le ministre souligne également la perception favorable du Canada à l’étranger, qui est vu comme pays où il est bon d’investir.  

Des mesures importantes en infrastructures 

Soulignant un déficit d’investissement dans les infrastructures pendant près de 10 ans, le ministre soutient que son gouvernement a grandement réinvesti, particulièrement au Québec, à travers plus de 680 projets totalisant près de 7,5 milliards. Le gouvernement fédéral a également accordé du financement aux municipalités pour des projets d’infrastructure s’inscrivant dans une logique de développement durable. Le ministre souligne également les investissements de plus de 16M$ dans plusieurs municipalités de la région afin de soutenir la ruralité de même que des investissements dans les infrastructures sociales visant le développement des collectivités. À ce sujet, il cite les investissements dans la réfection du parc Saint-Jean-Bosco à Saint-Charles-Borromée.  

M. Champagne dit également travailler avec Québec afin de favoriser une meilleure connexion des régions, ce qui représente maintenant un élément clé dans le développement économique.  

Un pays ayant accès à 1,5 milliards de consommateurs  

Dans son message, revêtant ses anciens habits de ministre du Commerce international, M. Champagne souligne également que la force de l’économie canadienne est directement liée aux différents accords de libre-échange conclus. Il soutient d’ailleurs que le Canada, avec l’accord de libre-échange avec l’Europe, le nouvel accord de libre-échange des Amériques et le partenariat transpacifique, est le seul pays du G7 à avoir des ententes avec l’ensemble des nations de ce groupe. Ces différents accords donnent ainsi aux entreprises canadiennes l’accès à un marché global de 1,5 milliards de consommateurs. « Pensez à ça, quand vous êtes une entreprise ici à Joliette, vous avez le même accès au marché européen que si vous étiez en France ou en Grande-Bretagne » a-t-il fait remarquer. 

Le ministre a conclu son intervention en appelant les entrepreneurs à saisir l’occasion et à être ambitieux. Selon ce dernier, avec l’accès à un plus grand marché et une forte demande pour les produits canadiens, il n’y a pas de meilleurs moments pour se lancer en affaires ou pour explorer de nouveaux marchés. 

Quelques contradictions selon Gabriel Ste-Marie 

Présent lors de la conférence, le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, s’est entretenu avec L’Action et a réagi au discours du ministre. Il s’est dit en accord avec la vision du développement économique mise de l’avant par le ministre, il a cependant souligné certaines incohérences, particulièrement en matière environnementale. « Il faut qu’on pousse dans la même direction. M. Champagne nous parle d’environnement, alors que son gouvernement vient d’investir 17 milliards pour l’achat d’un pipeline. Le discours est bien, mais au niveau des gestes, ça se matérialise moins bien » souligne-t-il. Questionné à savoir quelles sont les priorités en matière d’infrastructure dans la région, M. Ste-Marie estime que l’accès à internet dans le nord de la région et la réfection de la route vers Manawan sont prioritaires. M. Ste-Marie souligne également la faible proportion des investissements fédéraux en infrastructures au Québec par rapport au gouvernement provincial et aux municipalités.  

Soutien à une entreprise locale 

Le ministre a profité de son passage dans la région pour visiter l’usine Bridgestone de Joliette et annoncer une aide financière de 300 000 $ à l’entreprise Cryos Technologies. Selon le communiqué officiel, l’aide du gouvernement du Canada permettra à cette entreprise d’acquérir des équipements numériques innovants, tels qu’une imprimante 3D, en plus de soutenir une percée du marché américain. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média