Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 janvier 2019

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

L’entrepreneuriat familial à l’honneur

Dîner de la Chambre de commerce du Grand Joliette

Dîner de la Chambre de commerce

©(Photo l'Action - Christian Belhumeur-Gross) - L'Action

Yves Benny, Serge Harnois et Denis Morin.

ACTUALITÉ. Lors de son premier dîner mensuel de l’année, la Chambre de commerce du Grand Joliette a réuni un panel formé de Serge Harnois, Yves Benny et Denis Morin afin de discuter d’entrepreneuriat familial et du succès de leur entreprise respective. 

Animée par Jean Denommé, ancien directeur de la Caisse Desjardins de Joliette, la discussion a porté sur divers sujets, tels que les défis de main-d’œuvre, la transition du modèle d’affaires, la croissance, les valeurs d’entreprise et la relève familiale. Questionnés sur ces divers aspects, les trois panellistes ont échangé et partagé leurs expériences durant près d’une trentaine de minutes.  

Les trois hommes sont respectivement à la tête de Harnois Énergies, des restaurants Benny & Co et de Patrick Morin.  

La rigueur et la capacité d’adaptation au cœur du succès   

Pour Yves Benny, le succès de ses restaurants, mais également la renommée dont bénéficie le poulet Benny, tient de la rigueur et des standards élevés de qualité imposés au sein de l’entreprise. « Notre mission est toute simple, c’est d’offrir le meilleur poulet rôti possible. Ça nécessite l’application de plusieurs normes avec nos anciens fours confectionnés par mon père et une cuisson plus longue de notre poulet. On est comme des dinosaures de la restauration là-dessus, mais on continue à faire nos choses lentement et on ne lâche pas nos exigences. C’est ce qui distingue notre poulet » souligne-t-il.  

De son côté, Serge Harnois explique le succès de son entreprise par sa capacité d’adaptation et à relever le défi de la transition énergétique. Avec les années, l’entreprise s’est diversifiée et a offert divers produits, ce qui lui a permis de croître. « Au départ, on vendait du mazout, si on en était resté là, je ne serais probablement pas ici aujourd’hui pour vous en parler.» Pour M. Harnois, l’important est de miser sur l’énergie, peu importe le type. 

Croire en l’entreprise 

Questionné à savoir comment favoriser l’implication de la famille au sein de l’entreprise et ainsi favoriser la relève, Denis Morin souligne la nécessité de croire au potentiel du projet et à sa capacité d’aller plus loin. « Lorsqu’on a commencé avec nos parents dans notre première quincaillerie, on était sept relèves. Dans un petit marché comme Sainte-Marcelline, c’est certain qu’un de nous autres allait se ramasser à passer le balai. Faillait donc voir plus loin, se convaincre et croire au potentiel de l’entreprise. » 

Pour M. Morin, le défi est le moteur de l’implication et l’élément motivateur pour favoriser le développement de la relève. L’entreprise doit ainsi proposer des défis intéressants à sa relève et rester attractive en cherchant à croître. 

L’importance de la passion  

Finalement, pour les trois entrepreneurs, la passion reste un élément clé. C’est d’ailleurs, une condition nécessaire au succès. «Pour réussir, il faut que tu sois passionné, que tu aimes ce que tu fais. Si tu ne fais ça que pour le glamour, ça ne durera pas » souligne M. Harnois. Cette passion doit également se transmettre à la relève et à l’ensemble des employés de l’entreprise.  

Les 125 ans de la Chambre 

Cette année, la Chambre de commerce du Grand Joliette souligne ses 125 ans d’histoire. Pour l’occasion, ses administrateurs ont adopté un nouveau slogan afin d’illustrer le dynamisme actuel de la Chambre. Unis Forts et Prospères est dorénavant le slogan de la Chambre de commerce du Grand Joliette. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média