Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

17 Octobre 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Les principaux enjeux d’une vie équilibrée selon Carol Allain

Les principaux enjeux d’une vie équilibrée selon Carol Allain

©Photo gracieuseté - Jean Chevrette - L'Action

Carol Allain.

AFFAIRES. C’est Carol Allain qui était le conférencier invité des Matinées lanaudoises le 17 octobre dernier. Avec une conférence humoristique qui a captivé l’auditoire, il a abordé un sujet d’actualité, la conciliation travail et vie personnelle.

Carol Allain a présenté les différences qui marquent les générations concernant la relation au travail. Si, actuellement, on travaille environ 40 heures par semaine, pour les enfants qui ont 12 ans aujourd’hui, ce chiffre passera à 28.

« La conciliation travail-famille doit faire l’objet d’une grosse réflexion. »

Le stress, de son côté, prend de plus en plus de place. « En 1950, on vivait quatre situations de stress par semaine, actuellement, c’est 50 situations stressantes à tous les jours. »

Le conférencier a souligné que les nouvelles générations sont guidées par leurs émotions, alors qu’il est plus « facile » d’être guidé par la raison. Cette place faite aux émotions amène les gens à se questionner sur de petites choses, et ce, dès le matin. La santé mentale devient un enjeu important.

« À l’époque, on ne questionnait pas sa carrière. 40% des gens qui sont partis au travail ce matin cherchent un autre emploi en même temps. »

Il ne sera pas rare de voir les gens avoir deux, quatre ou même six emplois au cours de leur vie.

Carol Allain a souligné que les nouvelles générations, les -Y-, aiment le changement. « Ils vont vous déranger et vous avez dix ans devant vous maximum. »

Le conférencier a remarqué que de nos jours, les employés qui sont au travail sont aussi dans leur vie personnelle en même temps.

« En 1950, le bonheur c’était travail et famille. Dans les années 2000, on veut un projet personnel en plus! Au lieu de s’enlever des éléments, on en ajoute! »

Carol Allain a insisté sur l’importance de la santé et de la qualité de vie. « On dort 500 heures de moins dans notre vie qu’en 1950. Le sommeil, c’est un facteur qu’on ne peut pas rattraper. »

Il a souligné qu’élever un enfant aujourd’hui équivaut à en élever trois en 1950. « Nos rapports avec les enfants sont plus élevés, il faut se calmer. Enlever les tensions. »

Le conférencier a réaffirmé que c’est l’ambiance de travail qui est prioritaire en 2018, et non la rémunération.

Les entreprises doivent être soucieuses d’embaucher des employés équilibrés. Carol Allain a aussi abordé l’importance d’avoir une vie sociale et d’être capable de partager des choses complexes, notamment chez les hommes. « Beaucoup de vos employés arrivent au travail isolés. »

Le marché de l’emploi actuel fait que trois générations sont amenées à travailler ensemble.

« Il faut bien comprendre la partie et que ce ne seront pas les mêmes compromis qui seront à faire avec tout le monde », a-t-il conclu.

Le prochain déjeuner-conférence est « Mobiliser l’individu dans l’équipe et l’équipe dans l’organisation » avec Fares Chmait, le 21 novembre. Soulignons qu’un atelier d’approfondissement est offert à la suite de la conférence moyennant certains frais. Informations : matineeslanaudoises.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média