Sections

L'ex-comptable de Crabtree volait des paiements comptants faits par des citoyens

Il a commis son crime pour payer des dettes, des rénovations et des voyages


Publié le 1 mai 2018

Palais de Justice de Joliette

©Photo L'Action - Archives

JUSTICE. L'ex-comptable de Crabtree, Sébastien Beauséjour, volait des paiements faits en argent comptant par des citoyens qui se présentaient à l'hôtel de ville pour payer leurs taxes municipales et leurs loisirs.

Sébastien Beauséjour a admis avoir dérobé de la sorte cet argent que devaient des citoyens à la municipalité. Il a plaidé coupable à une accusation de vol, le 16 avril dernier, au palais de justice de Joliette.

Pour arriver à ses fins, Sébastien Beauséjour faisait aussi des virements à partir des comptes bancaires de la municipalité vers ses propres comptes bancaires. Il prétendait payer les fournisseurs, puis il changeait le folio de leurs comptes bancaires pour les siens. Il manipulait ensuite les écritures comptables afin de dissimuler ses vols.

En tout, Sébastien Beauséjour a volé une somme de 90 000 $ à la municipalité de Crabtree pendant deux ans, soit en 2015 et en 2016, dont près de 86 000 $ en 29 virements bancaires.

Pour rembourser des dettes

L'ex-comptable a dérobé cette somme principalement pour rembourser des dettes.

L'année précédant ses crimes, il était en proie à des difficultés financières à la suite d'une rupture amoureuse. Travaillant alors à la municipalité depuis 2007, il avait, au fil des années, réalisé qu'il n'y avait pas de véritables contrôles internes au sein de la municipalité et il a décidé de voler son employeur pour combler ses besoins personnels.

Avec l'argent de la municipalité, Sébastien Beauséjour a remboursé 18 000 $ à son père ainsi que 30 000 $ à son ex-conjointe, puis il a fait des rénovations sur la maison de sa nouvelle conjointe. Il s'est aussi payé cinq voyages « en famille ».

Irrégularités

Il a été arrêté par la police le 15 juin 2017 puis il a été accusé de vol après avoir fait une déclaration incriminante.

Le 10 mai précédent, il avait remis une lettre de démission au directeur général de Crabtree dans laquelle il a avoué avoir « volé monétairement la municipalité d'une bonne somme d'argent ». Cette démission a eu lieu après qu'une firme comptable ait découvert des irrégularités dans les états financiers et un déficit inexpliqué de 31 000 $, seulement pour l'année 2016. Le mandat de la firme a été élargi par la municipalité et Sébastien Beauséjour a démissionné avant même qu'elle ne rende son rapport.

Remettre l'argent

Sébastien Beauséjour n'a pas tenu le compte des sommes qu'il a volées. Lors de son arrestation, il avait dit aux policiers qu'il avait toujours eu l'intention de rendre l'argent, mais il attendait de vendre sa maison pour le faire.

En plus de faire face à cette accusation criminelle, pour laquelle il pourrait recevoir sa sentence en juillet prochain, Sébastien Beauséjour a aussi été la cible d'une poursuite civile intentée contre lui par la municipalité.